Le vitrail retrouvé

J'étais adolescent quand ma grand-mère paternelle m'a fait visiter l'église Saint Joseph des Mielles, à Tourlaville.

Mon grand-père et sa famille y étaient très attachés car - même si elle devait être temporaire, en attendant un projet plus important - ils avaient participé aux dons pour son édification, y avaient prié et y avaient vécu nombre de sacrements : baptêmes, mariages,... tous les grands moments de la vie.

Ce jour là, je n'avais pas d'appareil photo, et je m'étais donc promis de revenir photographier le vitrail offert par mes ancêtres.

J'y tenais d'autant plus que ce vitrail représente un moment très important de la vie de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte-Face...
Or, comme ma famille, je suis attaché à sa spiritualité faite de réalisme et de redécouverte que Dieu est d'abord Amour, et non domination ou rigorisme comme on se le représentait parfois pendant les siècles précédents.

Enfin, pour compléter le tout, je suis né le jour de sa fête.

Marc et Edmond servants de messe

Photo des servants de messe de Tourlaville entre 1914 et 1917.
Au premier rang, le troisième en partant de la gauche est mon grand-père Marc,
au milieu du second rang, il s'agit d'Edmond, son frère aîné.

Hélas, bien des années plus tard, j'ai appris que l'église avait été déconstruite. En effet, je découvrais qu'elle devait être temporaire, or elle avait réussi à durer jusqu'en 1999, jusqu'à ce que des raisons de sécurité mettent fin à son service divin...

J'ai alors commencé à rechercher ce qu'était devenu le vitrail.
Pour les uns il était détruit, pour d'autres il avait été démonté et revendu, pour d'autres il était aux archives départementales, ou du diocèse. Pendant plus de 10 ans, j'ai suivi toutes les pistes qui se présentaient, mais elles se terminaient toutes par une impasse ou par une absence de réponse.

Finalement, j'ai réussi à prendre contact avec le maître-verrier qui avait démonté le vitrail avant que l'édifice soit détruit. Il venait juste de me dire où mon Graal avait été rangé quand j'ai rencontré un ami devenu prêtre, et dont je découvrais qu'il avait autrefois été affecté à Tourlaville...

Encore quelques mois, et le 9 février 2015, une paroissienne m'a gentiment conduit à un endroit bien discret et j'ai pu prendre en photos les vitraux de Saint Joseph des Mielles.
Même démontés, ils gardent toute l'intensité de leur langage de lumière. Je ne sais combien de temps ils vont encore rester stockés, en attendant de servir à nouveau, mais voici la reconstitution de celui qui avait été offert par mon arrière-grand-père Adrien RAOULT, et ses beaux-parents, mes arrières-arrières-grands-parents DELACOUR :

Reconstitution du vitrail delacour raoult 1

La communion de Sainte Thérèse.

Vitrail reconstitué

 

Les origines de l'église Saint Joseph des Mielles : http://www.wikimanche.fr/%C3%89glise_Saint-Joseph-des-Mielles_(Tourlaville)

Les vitraux ont été construits par les ateliers LORIN, à Chartres : http://www.visiter-chartres.fr/fr/l-atelier-lorin,64.html

Gabriel LOIRE y était cartonnier (maquettiste) : http://www.wikimanche.fr/Gabriel_Loire

 

 

Blason jmr azur et argent 2

×