Le Cherbourg Eclair

Le 28 décembre 1904, page 2, 4ème colonne :

Armée coloniale […]
1er régiment […]
Sont nommés : […]
Sergents
MM. les caporaux : Raoult, de la 1ère […]

Le 25 janvier 1905, page 2, 3ème colonne :

Armée coloniale
1ère Brigade
Tour de départ colonial des sous-officiers de la 1re brigade :
Sergents-majors […]
14 Raoult, du 1er […]

Le 6 mars 1905, page 2, 3ème colonne :

Armée coloniale
1er régiment
Ce matin, une commission composée de MM. Le chef de bat. Chaales des Etangs, Noël et Nypels, cap.
Raoult et de Retz, lieut., s’est réunie à l’effet de procéder à l’examen et au classement de 10 élèves
caporaux de la 12è compagnie ayant terminé leur instruction.

Le 6 mai 1905, page 3, 5ème colonne :

Disparus en mer
Par application de l’article 90 du code civil, modifié par la loi du 8 juin 1893, le ministre de la marine a, par décision du 22 avril 1905, requis le procureur général près la cour d’appel de Caen, de poursuivre d’office la constatation judiciaire du décès des hommes de l’équipage du vapeur Ville-de-Cherbourg et des passagers de ce navire qui, on se le rappelle, disparu le 26 mai 1903, en se rendant du Havre à Cherbourg. En voici la liste :
[…] Raoult Gustave-Pierre-Jacques, passager, inscrit à Cherbourg.

Le 13 juin 1905, page 3, 4ème colonne :

Etat-civil de Cherbourg
Naissances
Du 10 juin : […] Marie Raoult, rue des Sables.

Le 17 juillet 1905, page 3, 4ème colonne :

Faits divers
A qui le serin ?
Un serin est venu s’abattre dans la cour de M. Raoult, brigadier chef de police, 8, rue de la Duché, auquel on peut le réclamer.

Le 2 août 1905, page 2, 4ème colonne :

Armée coloniale
1er régiment
Mr Raoult, lieut., est parti en congé de 45 jours.

Le 26 août 1905, page 2, 4ème colonne :

Etat-civil de Cherbourg
Naissances
Du 25 : […] Marc Raoult, rue de Sennecey.

Le 12 septembre 1905, page 1, 4ème colonne :

Armée coloniale
1er régiment
Mr Raoult, lieut., a obtenu une prolongation de congé de 15 jours.

Le 30 septembre 1905, page 3, 2ème colonne :

Simple police
[…]
Ouf ! – Un mouvement de vive curiosité se manifeste dans l’auditoire.
M. le Greffier vient de lancer à haute voix cette interjection : Ouf ! Est-ce que l’audience, qui est une corvée comme une autre, serait terminée, et M. Leroux voudrait-il en exprimer sa satisfaction. Pas du tout, car personne ne bouge, et M. le Greffier vient de s’écrier Ouf ! à nouveau. On finit par savoir que ces trois lettres constituent le nom d’un forain sans domicile fixe, que M. le brigadier-chef Raoult arrêta en ville pour port de plumet prohibé. Ouf ne comparait pas. Deux francs d’amende.

Le 7 février 1906, page 3, 1ère colonne :

Nouvelles départementales
Tourlaville
[…]
Le dimanche 28 janvier, un débitant de la rue Carnot s’est vu dresser procès-verbal pour avoir conservé dans son débit plusieurs consommateurs après l’heure réglementaire. Dans le nombre de ces personnes, plusieurs ont fait courir le bruit que c’est moi qui serais allé chercher la gendarmerie.
Etant complètement étranger à cette affaire, je déclare hautement que c’est par mauvaise foi que ces personnes font courir ce bruit sur mon compte             RAOULT
Débitant, rue Carnot, à Tourlaville.

Le 27 février 1906, page 1, 5ème colonne :

Cherbourg
Malade sur la voie publique
Dimanche, vers 2 h. 1/2 de l’après-midi, Melle Raoult, âgée de 31 ans, demeurant rue de Sennecey, s’est trouvée subitement malade rue du Val-de-Saire. L’agent Mosrin l’a conduite au poste de police du Val-de-Saire où elle a reçu les soins de M. le docteur Deslandes, qui l’a fait admettre à l’hospice.

Le 7 avril 1906, page 1, 5ème colonne :

Mauvaise foi cléricale
On a à « La Dépêche de Cherbourg », le « respect de ses adversaires ». Cette phrase est dans le premier numéro, dans la profession de foi de ce nouveau journal, et ses rédacteurs se plaisent à le répéter à tout bout de champ.
Mais la passion politique aveugle notre confrère, et non seulement il oublie ses déclarations, mais encore il semble se complaire à attaquer – Oh ! combien habilement – des gens qui ne lui ont rien fait et qui ne demandent qu’à faire modestement leur devoir.
C’est ainsi qu’on lit, dans le numéro de la feuille réactionnaire de la rue Gambetta, portant la date du samedi sept avril :
« Une indiscrétion a permis à notre correspondant de Paris de prendre connaissance de la liste des médailles ou diplômes d’honneur qui seront décernés aux agents de la force publique QUI ONT PARTICIPE AUX OPERATIONS DE L’INVENTAIRE.
« Il y a les noms suivants :
« Raoult, brigadier chef à Cherbourg ; […] »
Cela veut dire que les sus-nommés se sont fait remarquer par leur zèle lors des inventaires, et que le gouvernement les en a récompensés en les décorant.
Nous tenons à protester énergiquement contre l’imputation de la « Dépêche » et à remettre au point son information, inexacte et de mauvaise foi.
On sait qu’il y a trois ans, le Ministère de l’Intérieur créa une médaille d’honneur pour les modestes fonctionnaires ayant plus de vingt ans de bons et loyaux services.
Dans la police de Cherbourg […] ; cette année, MM. Raoult et Mabire, qui y avaient tous les titres, l’ont obtenue. Il en est de même des garde-champêtres dont on vient de lire les noms.
Cette médaille est donc la consécration d’une longue et honorable carrière, et les inventaires n’ont rien à voir. Nous tenons à féliciter ces modestes serviteurs, et d’autant plus généreusement que le parti clérical et réactionnaire à voulu, de parti-pris, les déconsidérer dans l’entrefilet fielleux reproduit ci-dessus.

Le 7 avril 1906, page 2, 5ème colonne :

Récompenses honorifiques
Des médailles et diplôme d’honneur sont accordés par M. le Ministre de l’intérieur, à : MM. Raoult, brigadier-chef de la police, et Mabire, gardien de la paix, à Cherbourg.

Le 9 mai 1906, page 1, 5ème colonne :

Le personnel de la police
[…]
Je viens de parcourir tout l’arrondissement, ajoute M. le Maire. Il n’est pas de commune où ne m’ait fait des louanges de la police ; j’ai été très fier de les recevoir et je suis heureux de vous les transmettre. Continuez dans cette voie. Pas de tracasseries inutiles ; le bon ordre n’exige pas toujours que l’on applique la loi avec rigueur. Il faut de la modération, de la bienveillance, et je sais que vous faites tout votre possible pour n’attirer aucun ennui à l’Administration.
Puis, M. le Maire remet officiellement les médailles d’honneur accordées par le gouvernement à MM. Raoult, brigadier-chef, et à l’agent Mabire, et félicite vivement ces vieux et loyaux serviteurs.
Avant de se séparer, M. le Maire prend avec le personnel de la police une coupe de champagne et cette charmante réunion prend fin.

Le 10 juillet 1906, page 1, 5ème colonne :

Cosqueville
Une fête républicaine
Inauguration du Feu du Vicq
Dimanche dernier avait lieu l’inauguration du feu du Vicq, qui va rendre de si utiles services aux marins de la côte de Cosqueville. Comme M. Albert Mahieu avait, par ses démarches, contribué pour une large part à la prompte mise en œuvre des travaux, les pêcheurs reconnaissants l’avaient invité à un banquet, pour célébrer à la fois la victoire républicaine du 6 mai et l’inauguration du feu, grâce auquel la navigation sera désormais plus sûre, dans ces parages si accidentés et dangereux par les mauvais temps.
A onze heures, du matin, M. le député arrivait à la mairie, où il était reçu par M. Ribet, maire, entouré de M. l’adjoint et du Conseil municipal. Après que la bienvenue eut été souhaitée à M. Mahieu, un certain nombre de personnes de la localité, ayant un renseignement à lui demander ou une requête à lui appuyer, furent admises […]
A midi, arrivait devant la mairie, l’excellente fanfare de Saint-Pierre-Eglise, sous la direction de M. Elie, son habile chef. La musique joue la « Marseillaise » pendant que le cortège se forme pour se rendre au banquet. […]
La table du banquet est parfaitement dressée et cent vingt-cinq convives y prennent place. On y remarque des personnes notables […].
MM. Lemière, Lemonnier, Raoult et Fenard, organisateurs de la fête, s’assurent que rien ne manque ; tout va d’ailleurs pour le mieux.
[…]

Le 30 juillet 1906, page 3, 5ème colonne :

Etat civil de Cherbourg
Publication
(Du 29 juillet 1906)
[…]
Alphonse Raoult, plâtrier, rue de la Poudrière, 76, et Marie Durox, sans profession, rue du Vieux-Pont, 33.

Le 14 août 1906, page 2, 4ème colonne :

Etat civil de Cherbourg
Mariages
Du 11 : […] Alphonse Raoult, et Marie Durox. […]

Le 27 septembre 1906, page 2, 5ème colonne :

Les affaires des autres
Mardi matin, vers neuf heures, un débitant de la Grande-Rue avait une discussion avec une dame Raoult, demeurant rue de l’Union. Cette personne s’était interposée paraît-il, pour empêcher le débitant de frapper sa femme, et c’est ce qui a mis le mari en colère. Comme quoi on a souvent tort de s’occuper des affaires des autres. Quant au commerçant dont il est question, il fait peut-être un peu trop parler de lui depuis quelque temps. Il ferait bien de se calmer.

Le 12 novembre 1906, page 1, 6ème colonne :

Commencement d’incendie
Un commencement d’incendie s’est déclaré samedi soir, vers 10 heures, au domicile de M. Henri Léger, ouvrier au port, rue Gambetta, 34, dans une cour, au 1er étage. Les agents du poste de la place de la Divette, et M. le brigadier chef Raoult, se sont aussitôt rendus sur place, et ont constaté que le feu s’était communiqué aux rideaux du lit par une bougie qui était allumée sur la table de nuit. […]

Le 19 novembre 1906, page 2, 5ème colonne :

Etat civil de Cherbourg
Mariages
Du 17 novembre : […]
Louis Raoult, marin vétéran, à Marie Tournaille.

Le 7 décembre 1906, page 2, 3ème colonne :

Société artistique et industrielle
(Liste des Lauréats du Concours de 1906)
Travaux manuels
Ourlet, surjet, couture – concurrentes au-dessous de 12 ans.
[…] Mentions honorables : […] Madeleine RAOULT […].

Le 7 décembre 1906, page 2, 4ème colonne :

Concours d’artistes amateurs
Peinture, aquarelle, dessins
[…]
Mention honorable : M. RAULT, notaire à Brix.

Le 20 décembre 1906, page 2, 5ème colonne :

Cherbourg
Ivresse et voies de fait
Armand, ouvrier du port, demeurant rue d’Espagne, et Albert, un écrivain de l’arsenal, demeurant rue Notre-Dame, avaient pas mal « trinqué » ensemble mardi soir. Rue Tour-Carrée, ils rencontrèrent un sieur Boisney, avec lequel ils eurent une altercation, bientôt suivie d’une bagarre ; seul et contre deux, le dit Boisney succomba. Sur sa plainte, Armand et Albert ont été arrêtés. En la possession de ce dernier, on a trouvé une série de lithographies d’une rare obscénité, et qui, naturellement, ont été confisquées par M. le brigadier-chef Raoult, auquel le rouge en était monté au visage.
Il est vrai que c’était d’une raide !...

Le 28 décembre 1906, page 2, 5ème colonne :

Simple police
Au galop
Un cocher débouchait, le 5 décembre, de la rue de l’Alma, conduisant deux chevaux, et en croupe sur l’un d’eux. M. Oudaille,
Commissaire de la police spéciale, qui passait à ce moment, dut se garer, car les coursiers arrivaient au grand galop. Procès-verbal fut dressé. Quelques instants plus tard, le même cocher, que n’avait pas calmé l’intervention de la police, était rencontré en ville par M. le brigadier chef Raoult, qui verbalisait à nouveau.
M. le Juge de Paix explique à l’imprudent qu’il pourrait le condamner à la prison, mais que pour cette fois, il usera d’indulgence.
Dix francs d’amende.

Le 1 mars 1907, page 1, 5ème colonne :

Cherbourg
Accident de travail
En travaillant au nettoiement d’une table avec de la potasse, M. Raoult, menuisier chez M. Faulin, s’est brûlé assez grièvement à la main. Il a reçu les soins que comportait son état.

Le 12 mars 1907, page 2, 5ème colonne :

Etat-Civil de Cherbourg
Naissances
Du 11 mars : […] Lucienne Raoult, rue de Sennecey, 43 ; […]

Le 18 mars 1907, page 3, 5ème colonne :

Etat-Civil de Cherbourg
Décès
Du 16 : Rosalie Raoult, veuve Legard dit Lafosse, sans profession, 82 ans, avenue Carnot, 109.

Le 29 mai 1907, page 1, 5ème colonne :

Cherbourg
Probité
M. Raoult, demeurant route de Martinvast, n°25, a trouvé un portemonnaie contenant une certaine somme et des clefs, qu’il garde à la disposition du propriétaire.

Le 24 juin 1907, page 1, 5ème et 6ème colonnes :

Cherbourg
Les drames de la jalousie
Une vengeance corse
Coups de révolver dans la nuit. – Pour se réserver les faveurs de sa maitresse, un ancien marin tente de supprimer celui qu’il croyait être son rival – Arrestation du meurtrier – Le marin victime attend la mort à l’hôpital maritime.
[…]
On arrête le meurtrier
M. Ducreux et ses agents, ainsi que la patrouille d’artillerie, se rendirent ensuite rue des Portes, accompagnés par une centaine de nos concitoyens.
Devant le n°16, il fallut établir un service d’ordre. Mr le commissaire de police,
M. Raoult, brigadier chef, M. Cure, secrétaire de M. Ducreux, et deux agents, montèrent à la chambre du second où habite la fille Seguillon.
La porte de l’appartement était fermée à clé, de l’intérieur.
- Au nom de la loi, ouvrez, prononça M. le commissaire.
Il fut satisfait à cette sommation.
M. Ducreux et les agents pénétrèrent avec lui dans la chambre.
La fille Seguillon et son amant Quilichini s’y trouvaient ; le meurtrier était vêtu d’un complet veston noir, coiffé d’un chapeau melon de même couleur.
Il paraissait vivement surexcité, mais devant les forces de police, il ne chercha pas à faire violence.
[…]

Le 6 juillet 1907, page 2, 4ème et 5ème colonnes :

Cherbourg
Certificats d’études de Cherbourg
Garçons
[…] RAOULT […]

Le 8 aout 1907, page 1, 4ème colonne :
Cherbourg
Congestion mortelle
M. François Raoult, marin du commerce, passait mercredi matin, vers huit heures, rue du Bassin, à proximité du pont-tournant, lorsqu’il s’affaissa soudain sur la chaussée. On s’empressa autour de lui, et M. le docteur Paul Renault, mandé en hâte, ne put que constater le décès, causé par une congestion. Le défunt a été transporté à son domicile, avenue Carnot, 63. Il était âgé de 69 ans

Le 27 août 1907, page 2, 3ème colonne :

Cherbourg
Le tramway abordeur

Lundi l’après-midi, le tramway se dirigeant sur Tourlaville, descendait la place de la Fontaine, lorsque, à l’angle de cette rue, il a heurté un camion attelé, appartenant à M. Réjus. Le conducteur, nommé Raoult, a été projeté à terre, mais s’est relevé, heureusement, sans blessure.

Le 19 septembre 1907, page 2, 5ème colonne :

Cherbourg
Exposition de la société artistique et industrielle
Liste des lauréats
Piqure, Boutonnière – concurrentes au-dessous de 15 ans. […] – 2ème prix, 5 fr., Madeleine RAOULT ; […]

Le 3 janvier 1908, page 2, 6ème colonne :

Nouvelles départementales
Tourlaville
Etat-civil - Naissances
Simonne Raoult, rue Carnot ; […]

Le 5 mai 1908, page 1, 5ème colonne :

Elections municipales
Cosqueville
Inscrits, 203 ; Suffrages exprimés, 171 ; Majorité 86. – ELUS : MM. Ribet, maire, 144 voix ; Michel, 134 ; Lemagnen, 132 ; Le Canu, 130 ; Baude, adjoint, 127 ; Renouf, 112 ; Vauville, 111 ; d’Espinose, 98, Lemonnier, 93 ; Jourdan, 89. – Ont obtenu ensuite : MM. Gervais, 82 ; Deschamps, 69 ; Leflambe, 62 ; Raoult, 62 ; Leblond, 52. – Ballotage pour un siège.

Le 30 décembre 1908, page 1, 4ème colonne :

Cherbourg
Le feu rue Emmanuel-Liais
A minuit et demi la brigade cycliste donne l’alarme. Grace à la promptitude des secours, un important sinistre est évité.
Quand le feu prend quelque part, dit-on habituellement, ce n’est pas pour une fois. Ce pronostic vient à nouveau de se confirmer. Au commencement de ce mois, un immeuble de deux étages était détruit de fond en comble, rue Emmanuel-Liais. C’est la brigade, qui, au cours d’une tournée, avait donné l’alarme.
Mardi soir, un peu après minuit, le peloton du sous-brigadier Binet passait silencieusement, tous feux éteints, dans cette même rue, lorsque presque en face la rue Bondor, les agents remarquèrent qu’une épaisse fumée s’échappait de la devanture d’une maison épicerie, mercerie et débit, sise au n°114. Ils mirent pied à terre, s’assurèrent qu’un incendie venait de s’allumer là, et ils appelèrent les habitants des étages, au moment précis où ils venaient d’être réveillés par une sensation anormale de chaleur et de gêne que leur causait une asphyxiante fumée, qui s’infiltrant à travers cloisons et planchers, emplissait les chambres.
La représentation venait de prendre fin au théâtre, et les pompiers s’y trouvaient encore avec la pompe de premier secours. Vite ils accoururent, et ainsi, presque en un clin d’œil, le jet puissant d’une lance entrait en lutte contre le fléau.
Tous les services avaient été prévenus. Bientôt se trouvèrent sur place, avec presque tous les hommes de la compagnie, M. le capitaine Saillard, et les lieutenants Benoist et Cluzet, puis M. Seigland, commissaire de police du quartier et une équipe d’agents, sous la direction du brigadier-chef Raoult. Le service d’ordre fut rapidement organisé avec la police et des patrouilles d’artillerie et de marine, mandés aux postes de permanence.
Dans la rue, froide et calme, les sauveteurs établirent plusieurs pompes, qui permirent d’attaquer le feu vigoureusement.
[…]
Notons que si cet incendie se fut allumé la veille au soir, le danger eût été considérable pour cet immeuble et les habitations voisines ; en effet, les réservoirs et conduites étaient gelés et on n’eût pu se procurer de l’eau nécessaire qu’après de grands retards et au prix de mille difficultés.

Le 22 janvier 1909, page 3, 1ère colonne :

Nouvelles de la Région
Gatteville-Saint-Pierre
Mutualité scolaire cantonale – Situation au 31 décembre 1908 – La société comptait 186 membres en fin décembre 1907 et a atteint le chiffre de 209 sociétaires, en fin 1908, savoir : Section des Adultes, 10 ; Section des jeunes, 199 – Total 209.
Dans le courant de l’année, il a été versé pour secours de maladies les indemnités suivantes ; […]
Section des jeunes : […] et RAOULT Albert 21 fr., à Cosqueville. Total : 180 francs.
Les indemnités ont toujours été payées immédiatement en espèces aux intéressés, sur présentation d’un certificat de médecins, par l’intermédiaire des institutrices ou des instituteurs du canton, nommés secrétaires-trésoriers-adjoints : eux seuls ont qualité pour correspondre avec le secrétaire-trésorier, à Gatteville, pour tout ce qui concerne la société.
Il est rappelé que l’inscription des Sociétaires peut se faire depuis l’âge de 3 ans jusqu’à 21 ans. La cotisation annuelle de 5 fr. 20, versée de 3 ans à 18 ans, donne droit à un versement minimum de 3 francs sur le Livret de Retraites, à la subvention annuelle de l’Etat, à un secours maximum de 37 fr. 50 pour maladie. Cette cotisation annuelle de 5 fr. 20, versée de 18 ans à 55 ans, donne droit : au versement minimum de 3 francs sur le Livret de Retraites, à la subvention d’Etat, mais sans secours de maladies. La cotisation annuelle de 7 f. 80 (augmentation de 5 centimes par semaine), donne droit à un versement minimum de 3 francs sur le Livret de Retraites, à la subvention annuelle de l’Etat, à un secours maximum de 75 francs pour maladies.
NOTA. – La situation de plus en plus florissante de la Société, les bénéfices faits et réservés en caisse, ont permis au secrétaire-trésorier de verser 4 francs, au lieu de 3 francs, en 1908 sur le Livret de Retraites de chacun des sociétaires. En 1909, il sera versé 5 francs sur le même Livret, POUR TOUS LES SOCIETAIRES, ANCIENS ET NOUVEAUX.
Les personnes qui, pour des raisons spéciales, voudraient s’adresser directement au Siège Social (école de garçons de Gatteville), peuvent écrire au Secrétaire-Trésorier, qui se fera un vif plaisir de leur répondre par retour du courrier.
L’école des garçons de St-Pierre ne fait pas partie de notre Société. Pour éviter toute confusion et toute surprise, il est donc bien rappelé que tous les avantages énumérés ci-dessus sont accordés seulement à tous les membres (anciens et nouveaux) de la Mutualité Scolaire Cantonale.
Le secrétaire-Trésorier : HEBERT.

http://www.normannia.info/presse/presse_consultation.php?q=cat%3Apresse+AND+%28pr_titre%3A%22Le+Cherbourg-%C3%89clair%22+OR+pr_titre%3A%22Le+Coup+de+canon%22+OR+pr_titre%3A%22Le+Crachin+cherbourgeois%22+OR+pr_titre%3A%22Le+Journal+de+Cherbourg+et+du+d%C3%A9partement+de+la+Manche%22%29+AND+fulltext%3Araoult&start=53&pdf_page=3&pr_titre=&searchtype=a&type_date=1&rs_kw=raoult&rs_to=&rs_from=&rs_on=&rs_annee=&rs_mois=&rs_jour=&ra_titre_per%5B%5D="Le%20Cherbourg-Éclair"&ra_titre_per%5B%5D="Le%20Coup%20de%20canon"&ra_titre_per%5B%5D="Le%20Crachin%20cherbourgeois"&ra_titre_per%5B%5D="Le%20Journal%20de%20Cherbourg%20et%20du%20département%20de%20la%20Manche"&ra_type_journal%5B%5D=&ra_zone_geo%5B%5D=

Le 5 juillet 1909, page 2, 6ème colonne :

Etat civil de Cherbourg
Publications
Ernest Mabille, soldat au 5è régiment d’infanterie coloniale à Cherbourg, et Marguerite Raoult, repasseuse, à Cherbourg, rue du Commerce, 19.

Le 11 septembre 1909, page 1, 5ème colonne :

Cherbourg
Dans la Police
Le personnel de la police était réuni vendredi, à deux heures de l’après-midi, au bureau de la place de la République, pour offrir à Mr Billard, le sympathique commissaire central, les insignes du grade de chevalier du Mérite Agricole, qui vient de lui être décerné.
Mr Raoult, brigadier chef, a prononcé à cette occasion l’allocation suivante :
Monsieur le Commissaire central,
Le Gouvernement de la République a tenu a récompenser vos longs et loyaux services, principalement en ce qui concerne la répression des fraudes, en vous nommant Chevalier du Mérite Agricole.
Le personnel de la police applaudissant de tout cœur à cette distinction a fait une souscription parmi ses membres pour vous offrir la Croix du Mérite agricole que vous avez si bien méritée et qu’il vous prie d’accepter.
Cet objet de minime valeur, il est vrai, vous est offert de la part de dévoués et fidèles serviteurs, heureux de vous témoigner tout leur attachement.
Vivement ému, M. le commissaire central a répondu en remerciant son personnel de cette délicate attention, ajoutant que ce témoignage d’amicale sympathie lui rappellerait tant en activité de service que dans sa retraite, le souvenir de ses dévoués agents de Cherbourg.

Le 13 septembre 1909, page 2, 3ème colonne :

Cherbourg
Banquet de la Caisse d’Epargne
Samedi soir avait lieu, à l’Hôtel de France, le banquet commémoratif du 75- anniversaire de la fondation de cet établissement.
M. Mahieu, député-maire, présidait, entouré de MM. Menut, vice-président, Leblanc, doyen des directeurs, Huitrie, receveur des finances, Eloy, adjoint au maire. Environ 75 convives, comprenant les directeurs, directeurs-adjoints, le personnel de la Caisse et les membres de la Presse.
Au champagne, M. Menut a prononcé le discours suivant, écouté avec le plus vif intérêt :
[…]
Ils furent à la peine, vous avez voulu qu’ils soient à l’honneur, et selon votre désir, les noms des fondateurs gravés en lettres d’or sur table de marbre resteront exposés dans la salle d’attente du Public.
Ecoutez bien, Messieurs, les noms que je vais prononcer ; ils évoquent et les souvenirs de notre enfance et l’histoire locale de notre Cité.
Telle rue, telle promenade, tel monument, tels tableaux de musée, le musée lui-même, nous remettent en mémoire les disparus. Les signataires de l’acte de constitution furent :
Le département de la Manche ;
La ville de Cherbourg ;
MM. […] RAOULT François, officier en retraite ;
[…]
Messieurs,
Suivant l’exemple donné par les Caisses d’Epargne ayant célébré des dates commémoratives de fondation, j’ai l’honneur de vous donner la liste des Présidents et Vice-Présidents avec la durée de leurs mandats de 1834 à 1909.
Nom des Présidents […]
Nom des Vice-Présidents […]
1er avril 1843 : RAOULT François.
[…]

Le 28 janvier 1910, page 1, 5ème colonne :

Cherbourg
Police
Le 4 février, à 9 heures du matin, un concours aura lieu à l’Hôtel de Ville, entre les gardiens de la paix réunissant les conditions, pour la nomination d’un sous-brigadier. Par la suite de la mise à la retraite de M. Raoult, il va être pourvu aux postes de brigadier-chef et de brigadier. Ces nominations seront faites au choix.

Le 7 février 1910, page 1, 6ème colonne :

Cherbourg
Police
Les nominations suivantes ont été faites dans la police, par suite de la mise à la retraite de M. Raoult.
Sont nommés :
Au grade de Brigadier chef : M. Fosse.
Au grade de brigadier : M. Caubrière.
Au grade de sous-brigadier : M. Faury, secrétaire adjoint de M. le commissaire central.
M. Raoult, l’ancien brigadier chef, se retire à Fermanville, après une longue et honorable carrière. Tous nos vœux l’accompagnent dans sa retraite.

Le 17 février 1910, page 1, 5ème colonne :

Cherbourg
Conseil municipal
Police
La pension de retraite de M. Raoult, brigadier chef de la police, est liquidée à 1168 francs.
Une question de modification au règlement du personnel, est renvoyée à la commission des finances.

Le 23 février 1910, page 1, 6ème colonne :

Cherbourg
Etat civil de Cherbourg
Décès
Du 22 : Louis Raoult, propriétaire, 69 ans, rue Vauban.

Le 5 avril 1910, page 2, 5ème colonne :

Nouvelles de la Région
Hainneville
Etat civil – Mois de mars
Décès, - Eugénie Raoult, 80 ans ;

Le 23 avril 1910, page 1, 4ème colonne :

Protestation des Inscrits Maritimes
Monsieur MAHIEU,
Au bas d’une affiche qui a été apposée hier par l’amiral Besson, et intitulée : « Appel aux marins pêcheurs », nous voyons figurer non noms, alors qu’aucun de nous n’a signé.
Nous venons protester énergiquement contre cet acte inqualifiable de la part d’un officier français, et nous le livrons à l’appréciation de nos camarades inscrits et des honnêtes gens de tous les partis.
Signé : […] – RAOULT, LECLERC, sur le Charles ;
[…]
Réunion électorale
L’amiral Besson avait convié les électeurs vendredi soir à une réunion à Octeville.
Il refit son exposé habituel, constamment interrompu par les réflexions des citoyens et les cris de Vive Mahieu.
De guerre lasse, le candidat réactionnaire dut céder la place ; il fut reconduit au bout du chemin, par les électeurs octevillais, aux cris de Vive la République, Vive Mahieu. La commune donnera demain au député sortant sa belle majorité de 1906.

Le 20 juin 1910, page 3, 4ème colonne :

Etude de Me MEDRET, notaire à Saint-Pierre-Eglise.
En l’étude, le samedi vingt-neuf juin 1910, à deux heures précises de l’après-midi.
Des immeubles ci-après désignés.
Commune de Fermanville
Premier Lot. – HERBAGE, "Le Saut Point", sis triage du Cap-Lévi, contenant 53 ares 10 centiares, borné par MM. Jacques et Arsène RAOULT, la mer, et M. Jean Renouf, et la route.
[…]

Le 3 septembre 1910, page 2, 5ème colonne :

Fermanville
Etat-Civil
Décès. – Du 9 août : Raoult Arsène, cultivateur, 43 ans.

Le 12 septembre 1910, page 3, 4ème colonne :

Etude de Me HARTEL, notaire à Tourlaville.
Premier Avis. – Suivant acte reçu par Me HARTEL, le dix décembre 1910, M. Raoul RAOULT, épicier et débitant de Boissons a vendu à M. Auguste-Charles-Bienaimé DABOSVILLE, premier-maître torpilleur, en retraite, demeurant à Tourlaville, le Fonds de Commerce qu’il exploite à Tourlaville, rue Carnot, 48. – Domicile élu en l’Etude de Me HARTEL.

http://www.normannia.info/presse/presse_consultation.php?q=cat%3Apresse+AND+%28pr_titre%3A%22Le+Cherbourg-%C3%89clair%22+OR+pr_titre%3A%22Le+Coup+de+canon%22+OR+pr_titre%3A%22Le+Crachin+cherbourgeois%22+OR+pr_titre%3A%22Le+Journal+de+Cherbourg+et+du+d%C3%A9partement+de+la+Manche%22%29+AND+fulltext%3Araoult&start=72&pdf_page=3&pr_titre=&searchtype=a&type_date=1&rs_kw=raoult&rs_to=&rs_from=&rs_on=&rs_annee=&rs_mois=&rs_jour=&ra_titre_per%5B%5D="Le%20Cherbourg-Éclair"&ra_titre_per%5B%5D="Le%20Coup%20de%20canon"&ra_titre_per%5B%5D="Le%20Crachin%20cherbourgeois"&ra_titre_per%5B%5D="Le%20Journal%20de%20Cherbourg%20et%20du%20département%20de%20la%20Manche"&ra_type_journal%5B%5D=&ra_zone_geo%5B%5D=

Le 24 décembre 1910, page 2, 5ème colonne :

Saint-Vaast-La-Hougue
Etat Civil
Décès. – Du 10 : Aimée Raoult, veuve Jean Poirier, 82 ans, sans profession, rue Croix-Marigny.

Le 12 janvier 1911, page 1, 2ème colonne :

L’aviation à Madagascar
Notre grande possession de Madagascar a maintenant un pilote d’aviation officiel pour conduire les appareils, qu’à la demande de la Ligue Nationale Aérienne, M. Picquié, gouverneur général de la colonie, a commandés.
C’est M. Raoult, adjoint de 2è classe des services civils de Madagascar, qui vient d’obtenir, à Pau, son brevet de pilote.
Dès que les deux appareils commandés seront terminés, M. Raoult en prendra possession et sera chargé d’organiser, avec l’un d’eux, une école d’aviation aux environs de Tananarive. Le second appareil, on s’en souvient, est destiné à un essai de ligne aérienne entre Fianarantsoa et la capitale de Madagascar.

Le 30 août 1911, page 1, 6ème colonne :

Cherbourg
Etat civil de Cherbourg
Déces
[…] – Auguste Raoult, ébéniste, 45 ans, rue des Sables, 6

Le 13 mai 1912, page 1, 6ème colonne :

Le coin des poivrots
Les soldats Soulié, Raoult et Langerent, du 1er colonial, se promenaient dimanche l’après-midi, en ville, avec un superbe plumet. On les a confiés au poste militaire.

Le 2 janvier 1913, page 2, 6ème colonne :

Etat-civil de Cherbourg
Décès
Du 2 janvier : Eugène Raoult, 66 ans, retraité de la marine, rue Couespel, 6.

Le 8 janvier 1913, page 2, 3ème colonne :

Fermanville
Huit conscrits : Corbet Jean-Baptiste, Diesny Albert, Gallien Jean-Baptiste, Geffroy Auguste, Levavasseur Henri, Marion Emile, Raoult Jules, Renouf Henri, Paris Adolphe.

Le 3 février 1913, page 2, 5ème colonne :

Fermanville
Etat Civil
Décès
Du 15 : Madeleine RAOULT, cultivatrice, 87 ans.

Le 16 avril 1913, page 3, 5ème colonne :

Offres d’emploi     (insertion gratuite)
Apprenties couturières chez Mme Raoult, passage Desjardins, Cherbourg.

Le 9 juillet 1913, page 1, 6ème colonne :

Cherbourg
Certificats d’études primaires
Garçons
Candidats présentés, 169. – Candidats admis, 145.
Liste des élèves définitivement admis :
Ecole publique, rue de l’Asile : […] Raoult Louis

Le 13 octobre 1913, page 2, 3ème colonne :

Etat civil de Cherbourg
Publications
Bienaimé Raoult, matelot vétéran, rue Vauban, et Louise Pergeaux, à Octeville.

Le 11 février 1914, page 2, 4ème colonne :

Fermanville
Incendie de landages.
- Jeudi, après le passage du train de 5h. 45 du soir se dirigeant vers Cherbourg, M. Lucas Edouard, cultivateur à Carneville, remarqua que des ajoncs placés en face de son moulin, étaient en feu. Il s’y rendit avec plusieurs personnes, mais toute lutte était inutile : en quelques heures, environ quinze hectares de landes et bruyères durent la proie des flammes. Les dégâts sont peu importants. Les landages brûlés appartenaient à divers propriétaires : Mesdames veuves Flambard et Paris, cultivatrices à Carneville ; Mme Lacotte, demeurant à la Vallée des Moulins, à Fermanville ; Mme veuve Dubost, cultivatrice à Cosqueville ; MM. François Doucet, Alix Etienne, Allix Gustave, Bigard Bienaimé, cultivateurs à Fermanville, et Raoult, ouvrier à l’arsenal, à Cherbourg.

Le 27 septembre 1914, page 4, 4ème colonne :

Urville-Nacqueville
Le comité de la société de secours aux blessés de la Croix-Rouge va ouvrir sous la présidence d’honneur de Mme Hersent, un hôpital annexe à Nacqueville. Cet établissement a été créé avec le généreux concours des habitants d’Urville-Nacqueville et grâce à l’initiative du docteur Raoult, au zèle de M. Jean Collot, de Mesdames Collot, Raoult, Desdouits, Fontanes et à l’heureuse activité d’un groupe important de jeunes filles.

Le 18 octobre 1914, page 4, 3ème colonne :

Cherbourg
Promotions.
- Sont nommés chefs de bataillon :
[…] M. Raoult de Rudeval, capitaine au 2è d’infanterie.

Le 30 avril 1915, page 3, 3ème colonne :

Cherbourg
Liste des jeunes gens de la classe 1917
[…] Fernand Raoult

Le 20 mai 1915, page 3, 6ème colonne :

Cherbourg
Objets perdus et trouvés
Perdu une reconnaissance du mont de piété. Rapp. Chez Mme Raoult, 10, rue Bouillon.

Le 24 mai 1915, page 3, 5ème colonne :

Cherbourg
Prisonniers de guerre
L’agence « Les nouvelles du Soldat », 5. Rue Jules-Lefèvre, à Paris, donne une liste de prisonniers où nous relevons :
136è régiment d’infanterie. – […] Henri Raoult.
La publication a été autorisée par le ministre de la guerre. (Ouest-Eclair).

Le 24 mai 1915, page 2, 3ème colonne :

Dans nos régiments
Extrait du « Journal Officiel » paru ce matin à Paris :
Sont inscrits au Tableau spécial pour la Légion d’Honneur et la Médaille Militaire.
[…] RAOULT et […] soldats au 2è d’infanterie.

Le 1 juillet 1915, page 3, 6ème colonne :

Certificat d’études primaires
(Garçons)
Tourlaville (Place) : […]
(Mielles) : […] Edmond Raoult.

Le 1 août 1915, page 3, 1ère colonne :

Journal officiel
 Du 31 juillet
[…]
- Une médaille d’honneur des épidémies en bronze a été accordée au quartier maître infirmier Raoult en service à l’hôpital maritime de Cherbourg pour le zèle digne d’éloges dont il a fait preuve pendant plusieurs mois dans les soins donnés aux malades atteints de diphtérie.

Le 4 août 1915, page 3, 3ème colonne :

Cherbourg
Société Française de secours aux blessés militaires
(Croix Rouge française)
Remise de Décoration à l’hôpital auxiliaire n°9 (St Paul). – Le Dimanche 1er août à l’issue de la revue sur la Place Napoléon à l’occasion de la remise des décorations M. L’Amiral PIVET, Préfet maritime, Commandant d’Armes, accompagné de son Aide de Camp s’est rendu à l’Hôpital St Paul pour y décorer de la Croix de Guerre le sergent Bertin du 146è Régiment d’Infanterie.
A son arrivée M. l’Amiral Préfet maritime a été reçu en l’absence de M. Sallé, Administrateur encore souffrant, par M. le médecin Chef, Dr. Raoult et Madame Nissen Surveillante Générale. […]

Le 28 février 1916, page 4, 2ème colonne :

Cherbourg
Offres d’emploi (insertions gratuites)
[…]
Des apprenties ouvrières. S’adr. chez Mme E. Raoult, passage Desjardins 4.

Le 20 mars 1916, page 4, 2ème colonne :

Cherbourg
Offres d’emploi (insertions gratuites)
[…]
Des ouvrières et des apprenties. S’adr. chez Mme Raoult, passage des Jardins 4.

Le 17 mai 1916, page 3, 4ème colonne :

Etat civil de Cherbourg
Mariage
Du 16 mai : Jean Guézel, gardien de prison et Louise Raoult, employée de commerce.

Le 26 juin 1916, page 3, 6ème colonne :

Tourlaville
Certificat d’études primaires. – 64 candidats admis :
Filles
[…] Ecole publique de Tourlaville Mielle : […] Raoult

Le 21 juillet 1916, page 3, 5ème colonne :

Etat civil de Cherbourg
[…]
- Les familles Raoult, Le Blond, Blondel, Debrix, Leterrier et Leclerc, remercient les personnes qui ont assisté à l’inhumation de M. Fernand Raoult, décédé dans sa 19è année. Le service huitaine sera célébré en l’église Saint-Clément, mardi 23 juillet, à 8 heures.

Le 3 août 1916, page 3, 3ème colonne :

Cherbourg
Le Forgeron Vichard, ouvrier à l’usine du Temple, frappe sur une plaque à souder. Des déchets de cette plaque portée au rouge, l’atteignent et le brûlent aux deux yeux. Le blessé est conduit à son domicile rue Ernest Renan à Tourlaville. M. le docteur Raoult lui donne des soins.

Le 14 février 1917, page 2, 2ème colonne :

Nouvelles Militaires et Maritimes
Marine
Directions de travaux. – Service des Constructions navales du port de Cherbourg. Liste d’admissibilité à l’emploi d’agent technique du 3è cl. pour l’année 1917 :
MM. RAOULT Henri, chef-ouvrier ajusteur E. T., […]

Le 21 février 1917, page 3, 5ème colonne :

Cherbourg
Offres d’emploi (insertions gratuites)
[…]
On demande des ouvrières et des apprenties couturières chez Mme E. Raoult, passage des Jardins 4.

Le 6 août 1917, page 2, 6ème colonne :

Coutances
Deux hommes d’équipe. MM. Colette et Raoult quittent Coutances pour Cherbourg avec avancement : M. Colette comme chef d’équipe, M. Raoult, comme garde-frein.

Le 24 août 1917, page 3, 6ème colonne :

Cherbourg
Etat-civil de Cherbourg
[…]
Publications
Du 23 : […] Léon Raoult, quartier-maître télégraphiste à bord de la Javeline et Hélène Mouchel, s. p., rue au Blé, 31.

Le 17 octobre 1917, page 3, 6ème colonne :

Cherbourg
Objets perdus & trouvés (0,50 l’ins.)
[…]
La personne qui a pris un parapluie le mardi 9 octobre, chez le Dr Raoult, rue Montebello, est priée de le remettre chez Madame Delœuvre, rue Gustave Péron. Cherbrg.

Le 20 novembre 1917, page 3, 5ème colonne :

Cherbourg
Etat-civil de Cherbourg
[…]
Mariage
René Marguerite, matelot au 5è dépôt des équipages de la flotte et Amélie Raoult, ouvrière d’usine.

Le 23 janvier 1918, page 3, 5ème colonne :

Cherbourg
Un petit garçon d’une douzaine d’années ramasse du varech sur la plage, en face l’ancien restaurant Tavernier. Tout à coup il aperçoit étendu sur le sable, à une faible distance du talus qui borde le boulevard maritime, un soldat ne donnant plus signe de vie. Pris de peur, l’enfant va en toute hâté prévenir le gendarme de marine Raoult, de service aux Flamands. […]

Le 9 février 1918, page 3, 5ème colonne :

Cherbourg
Etat-civil de Cherbourg
[…]
Décès
[…] – Marguerite Raoult, femme Mabille, 39 ans, repasseuse, rue du Val de Saire, 46.

Le 10 février 1918, page 3, 5ème colonne :

Cherbourg
- Monsieur Ernest MABILLE, Mobilisé au 333è d’artillerie au front, ses enfants et la famille, font part du décès de Madame Ernest MABILLE, née RAOULT, et prient leurs amis et connaissances de bien vouloir assister à l’inhumation qui aura lieu Lundi 11 février à 4 heures en l’église Saint-Clément. On se réunira à l’Hospice-Civil. Il ne sera pas envoyé de faire-part, le présent avis en tenant lieu.

Le 15 février 1918, page 3, 3ème colonne :

Cherbourg
Tribunal correctionnel
L’automobile de Mr Rémy, momentanément abandonnée en face la porte du cimetière, démarre soudain, sans qu’il soit possible d’en déterminer la cause d’une façon certaine. Mr Rémy incline à penser qu’il s’agit d’un acte de malveillance ; des témoins viennent affirmer que personne ne s’est approché de l’auto. La voiture descendant à vive allure, bouleverse l’étalage d’un fleuriste, renverse une blanchisseuse de la rue du Maupas, Mlle Langlois et finalement va butter et s’arrêter contre une borne-fontaine à l’angle des rues Loysel et de la Duché. On se porte au secours de la victime. Celle-ci qui a été trainée par le lourd véhicule, sur un espace de plusieurs mètres est couverte de contusions sur toutes les parties du corps. Elle a notamment au côté gauche de la tête, une plaie qui paraît d’une sérieuse gravité. Par les soins de M. Rémy lui-même, elle est conduite d’urgence à l’Hôpital. […] Par l’intermédiaire de Me Legrin, elle réclame 10.000 francs de dommages et intérêts. Subsidiairement l’honorable avocat conclut à une expertise médicale afin d’évaluer la diminution de capacité de travail subie pas sa cliente. […] Quoiqu’il en soit, la demande de Mlle Langlois lui parait exagérée. Il se joint à elle pour demander une expertise médicale. Le tribunal constatant que les deux parties sont d’accord sur ce point désigne MM. Les docteurs Renault, Raoult et Hubert pour procéder à l’examen de Melle Langlois au point de vue de son état de santé et de sa capacité de travail. […]

Le 28 juin 1918, page 3, 3ème colonne :

Cherbourg
Certificat d’études primaires.
Tourlaville-Mielles (Ecole privée) : […] Raoult Marc.

Le 9 août 1918, page 3, 4ème colonne :

Objets perdus & trouvés (0,50 l’ins.)
Une chienne toute blanche s’est échappée de Tourlaville. Récompense à qui la reconduira chez Madame Raoult, rue du Trottebecq. Cherbourg.

Le 25 janvier 1919, page 3, 6ème colonne :

Arrondissement de Cherbourg
Eculleville
Le gendarme Raoult de la première compagnie de gendarmerie maritime qui avait été rappelé à l’activité le 11 septembre 1916 est renvoyé dans ses foyers à Eculleville à la date du 23 janvier.

Le 28 anvier 1919, page 3, 4ème colonne :

Cherbourg
Offres d’emploi (insertions gratuites)
[…]
On demande des ouvrières et des apprenties couturières chez Mme E. Raoult, 4 passage des Jardins, rue de la Duché, Cherbourg.

Le 7 février 1919, page 3, 6ème colonne :

Cherbourg
Offres d’emploi (insertions gratuites)
[…]
On demande des ouvrières et des apprenties couturières chez Mme E. Raoult, 4 passage des Jardins, Cherbourg.

Le 27 février 1919, page 3, 5ème colonne :

Cherbourg
Etat-civil de Cherbourg
[…]
Décès
Du 25 […] – Hilarie Gilles, veuve Raoult, 63 ans, ménagère, rue du Val de Saire, 46.
[…]
- Vous êtes prié d’assister aux convoi et inhumation de Madame Veuve Raoult, née Hilarie Gilles, qui auront lieu aujourd’hui 27 courant, à 2 heures de l’après-midi, à l’Hôpital-Hospice.
De la part des Familles Gilles, Mollet, Prével, Guyon, Vattier, Lacotte.
Une messe huitaine sera célébrée le Lundi 10 mars, à 9 heures, en l’église N.-D. du Vœu.

Le 9 avril 1919, page 3, 5ème colonne :

Arrondissement de Cherbourg
Fermanville
Etat Civil – […] Mariages Didier François, adjudant des troupes coloniales à Fermanville et Raoult Marie, couturière à Fermanville.

Le 23 juin 1919, page 3, 2ème colonne :

Certificat d’Etudes Primaires
Tourlaville
Filles : […]
Ecole privée de Tourlaville-Mielle : […] Raoult (mention Bien).

Le 11 octobre 1919, page 3, 4ème colonne :

Cherbourg
- Monsieur Edmond Leblond, son Epouse née Chevance et leurs Enfants ; les Familles Leblond, Blondel, Raoult, Debrise, Chevance, Geneviève, Leclerc, Hoguet, Leterrier, Chazot, Marais, Desmares, Lequertier, Parents et Amis remercient bien sincèrement les personnes et en particulier l’Institutrice, les Enfants de l’Ecole et du Patronage de Saint-Clément qui ont assisté à l’inhumation de
Andrée Célina Henriette Leblond
Décédée au domicile de ses parents, rue Vauban, 40, dans sa 8è année, munie des sacrements de l’Eglise.

Le 01 novembre 1919, page 3, 4ème colonne :

Arrondissement de Cherbourg
Fermanville
Souscription pour le Monument aux Morts
- […] M. Jean Baptiste Raoult, 19 fr.

Le 15 novembre 1919, page 3, 6ème colonne :

Arrondissement de Cherbourg
Fermanville
Souscription pour le Monument aux Morts
- […] J.-B. Raoult, 10 fr.

Le 5 décembre 1919, page 3, 2ème colonne :

Etat Civil de Cherbourg
Publications
Marceau Legeard, chauffeur, rue des Fossés, 16, et Eugénie Raoult, débitante, rue des Fossés, 16.

Le 24 décembre 1919, page 3, 4ème colonne :

Etat Civil de Cherbourg
Mariage
Marceau Legeard, chauffeur et Eugénie Raoult, débitante.

Le 6 janvier 1920, page 3, 3ème colonne :

Arrondissement Cherbourg
Fermanville
Etat Civil (novembre et décembre)
Mariages […] – Raoult Jules, cultivateur à Fermanville et Raoult Yvonne, s. p., à Fermanville

Le 6 mars 1920, page 3, 1ère colonne :

Etat Civil de Cherbourg
[…]
- M. Fernand Leclère, capitaine au long cours ; M. Arsène Lefebvre, capitaine au longs-cours, son épouse née Leclère, et leurs enfants : Les familles Leclère, Flambard, les parents et amis, ont la douleur de faire part à leurs amis et connaissances de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Madame Veuve Auguste LECLERE,
Née Maria RAOULT,
Décédée à Cherbourg, le 5 mars 1920, à l’âge de 70 ans, munie des Sacrements de l’Eglise, et les prient de vouloir bien assister à ses obsèques, qui auront lieu le Lundi 8 mars 1920, à 9 h. 30 du matin, en l’église Saint-Clément, sa paroisse.
On se réunira à la maison mortuaire, rue Noyon.
A l’issue de la cérémonie, le corps sera accompagné à la gare, pour être transporté à Fermanville, où aura lieu l’inhumation.
Il ne sera pas envoyé de lettres de faire-part, le présent avis en tenant lieu.
NI FLEURS NI COURONNES
(Pompes funèbres générales, 5, rue de l’Eglise, Cherbourg. (Tel. 3-27).

Le 7 mars 1920, page 3, 1ère colonne :

Etat Civil de Cherbourg
Décès
[…] Maria Raoul, 69 ans, veuve Leclère, pensionnée de la Marine, rue Noyon.
[…]
- M. Fernand Leclère, capitaine au long cours ; M. Arsène Lefebvre, capitaine au longs-cours, son épouse née Leclère, et leurs enfants : Les familles Leclère, Flambard, les parents et amis, ont la douleur de faire part à leurs amis et connaissances de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Madame Veuve Auguste LECLERE,
Née Maria RAOULT,
Décédée à Cherbourg, le 5 mars 1920, à l’âge de 70 ans, munie des Sacrements de l’Eglise, et les prient de vouloir bien assister à ses obsèques, qui auront lieu le Lundi 8 mars 1920, à 9 h. 30 du matin, en l’église Saint-Clément, sa paroisse.
On se réunira à la maison mortuaire, rue Noyon.
A l’issue de la cérémonie, le corps sera accompagné à la gare, pour être transporté à Fermanville, où aura lieu l’inhumation.
Il ne sera pas envoyé de lettres de faire-part, le présent avis en tenant lieu.
NI FLEURS NI COURONNES
(Pompes funèbres générales, 5, rue de l’Eglise, Cherbourg. (Tel. 3-27).

Le 8 mars 1920, page 3, 4ème colonne :

Cherbourg
La médaille d’honneur du travail
La médaille d’honneur en argent a été conférée aux personnes dont les noms suivent :
[…]
M. Raoult, dessinateur, « Société Normande de Constructions Navales », Tourlaville ;

Le 16 mai 1920, page 3, 3ème colonne :

Etat Civil de Cherbourg
Décès
Gabrielle Le Blond, femme Raoult, 47 ans, s. p., rue Trottebecq, 31.

Le 17 mai 1920, page 3, 6ème colonne :

Cherbourg
- Les familles Raoult, Le Blond, Blondel, Debrix, Doucet, Jeanne, Hamel, Matelot, Leclère, Leterrier, Pezet, Chazot, Marais, Desmares, et Lequertier, ont la douleur de faire part à leurs amis et connaissances de faire part à leurs amis et connaissances de la perte cruelle qu’elles viennent d’éprouver en la personne de
Madame Gabrielle-Blanche-Alnie LE BLOND,
Femme RAOULT,
Et les prient de vouloir bien assister à ses obsèques qui auront lieu le 17 mai 1920, à 15h30, en la paroisse des Mielles (Tourlaville).
On se réunira à la maison mortuaire, rue du Trottebecq, 31.
Il ne sera pas envoyé de lettres de faire-part, le présent avis en tenant lieu.
Un service sera célébré en l’église Saint-Clément, le vendredi 21 mai, à 9 heures.
(Ppes Funèbres Gles, 5. R. de l’Eglise. T : 3-27)

Le 18 mai 1920, page 3, 6ème colonne :

- Les familles Raoult, Le Blond, Blondel, Debrix, Doucet, Jeanne, Hamel, Matelot, Leclère, Leterrier, Pezet, Chazot, Marais, Desmares, et Lequertier, remercient bien sincèrement toutes les personnes qui leur ont témoigné des maques d sympathie à l’occasion du décès de
Madame Gabrielle-Blanche-Aline LE BLOND,
Femme RAOULT,
Un service sera célébré en l’église Saint-Clément, le vendredi 21 mai, à 9 heures.
(Ppes Funèbres Gles, 5. R. de l’Eglise. T : 3-27)

Le 4 juillet 1920, page 2, 6ème colonne :

Certificat d’Etudes Primaires
Cherbourg
Filles : […]
Ecole publique, rue Cachin : […] Raoult (A. B.).

Le 3 septembre 1920, page 4, 5ème colonne :

Etude de Me Charles MOUCHEL, Licencié en droit, administrateur d’immeubles, 27, rue Grande-Vallée, Cherbourg.
- * -
1er avis. – Par acte sous seing privé, en date à Cherbourg du 31 août 1920, enregistré, Mme Marie RAOULT, veuve de M. Jules GOHEL, demeurant à Cherbourg, rue Notre-Dame, 15, a vendu à M. Victor PENITOT et Mme Joséphine HELIN, son épouse, demeurant ensemble à Octeville-sur-Cherbourg, Chasse Cadel, le fonds de commerce de débit-épicerie par elle exploité à Cherbourg, 15, rue Notre-Dame, ensemble clientèle, achalandage, matériel et marchandises, et ce moyennant un prix et des conditions stipulés audit acte.
L’entrée en jouissance est fixée au 3 septembre 1920.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues en l’étude de Me MOUCHEL, où les parties ont fait élection de domicile, dans les dix jours qui suivront la seconde insertion.

Le 16 septembre 1920, page 3, 2ème colonne :

Etat Civil de Cherbourg
Naissances
[…] Georges Raoult, passage Desjardins, 4.

Le 24 septembre 1920, page 3, 2ème colonne :

Chronique sportive
Convocations
[…] Association Sportive Cherbourgeoise Stella
[…] 2è B. – Goal : P. Pilet ; Arrières : Mouchel, J. Pilet ; Demis : Guillemette, Marie, Bellet ; Avants : Jeanne, Simonin, Duriez, Truffer, Gederel ; Réserves : Le Bunetel, Cosnefroy, Raoult, Melun.

Le 15 octobre 1920, page 3, 2ème colonne :

Tribune sportive
A. S. C. Stella – (Convocations)
[…] Equipe 2è B. – Goal Raoult ; Arrières : Mouchel, J. Pilet ; Demis : Melun, Goderel, Bellet ; Avants : Truffer, Le Terrier, Duriez, Vautier, Jeanne.

Le 26 novembre 1920, page 3, 4ème colonne :

Chronique sportive
A. S. C. « Stella »
Convocations
[…] Equipe 2è B. – Goal : Raoult – Arrières : Bellet, Melun I. – Demis : Godrel, Truffert, David – Avants : Melun II, Ingouf, Duriez, Kerbrat, Jeanne.

Le 10 décembre 1920, page 3, 3ème et 4ème colonnes :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
LE CHAMPIONNANT
DE BASSE-NORMANDIE
A. S. C. « Stella »
Les matches du dimanche
Convocations
[…] Equipe 7è B. – Goal : Raoult – Arrières : Melun II, Bellet – Demis : Loué, Truffert, Kerbrat – Avants : Godret (cap.), Ingouf, Letrrier II, Duriez, Jeanne.. – Arbitre : M. Philippe.

[…]
Objet trouvé. – M. Lucien Raoult, dessinateur à l’usine Dutemple, a trouvé ces jours-ci un portemonnaie contenant une certaine somme et divers objets. Le réclamer à M. l’abbé Lemarié, curé de Saint-Joseph-des-Mielles.

Le 31 décembre 1920, page 3,  4ème colonnes :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
Les matches
du dimanche 2 janvier
A. S. C. « Stella »
[…] Equipe 2è B. – Goal : Raoult – Arrières : David et Bellet – Demis : Loué, Truffert I, Kerbrat – Avants : Godrel (cap.), Ingouf, Letrrier II, Duriez, Jeanne. (Arbitre : M. Philippe).

Le 20 janvier 1921, page 3,  4ème colonne :

Médaille de la famille française
Médaille d’argent ;
Mesdames : […]
Raoult, née Delacour, Tourlaville : 9 enfants

Le 21 janvier 1921, page 3,  4ème colonne :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
A. S. C. « Stella »
Convocations
[…] Equipe 2è B. – Goal : Raoult – Arrières : David et Bellet. – Demis : Louet, Truffert I., Kerbrat – Avants : Godrel (cap.), Ingouf, Leterrier, Duriez, Jeanne.

Le 28 janvier 1921, page 3,  4ème colonne :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
A. S. C. « Stella »
Convocations :
[…] Equipe 2è B. – Goal : Raoult – Arrières : David et Bellet. – Demis : Loué, Truffert I., Kerbrat – Avants : Godrel (cap.), Ingouf, Leterrier I., Duriez, Jeanne.

Le 4 février 1921, page 2,  6ème colonne :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
A. S. C. « Stella »
Convocations :
[…] Equipe 2è B. – Goal : Raoult – Arrières : David et Bellet. – Demis : Lepoittevin, Truffert I., Kerbrat – Avants : Loué (cap.), Ingouf, Leterrier I., Duriez, Jeanne.

Le 11 février 1921, page 3,  3ème colonne :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
A. S. C. « Stella »
Matches du Dimanche 18 février
Convocations :
[…] Equipe 3è A. – Goal : Raoult – Arrières : Beslin (cap.), Marie. – Demis : Lepoittevin, Truffert II., Houel. – Avants : Mouchel, Davoury II, Davoury I, Gourlay, Buhot (arbitre à désigner par le P.L. rue Dujardin).

Le 18 février 1921, page 3,  1ère colonne :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
A. S. C. « Stella »
Matches du Dimanche 20 février
Convocations :
[…] Equipe 2è B. – Goal : Raoult – Arrières : David et Bellet. – Demis : Godrel, Truffert I., Kerbrat – Avants : Loué (cap.), Ingouf, Leterrier I., Duriez, Jeanne.
Equipe 3è A. – Goal : Raoult – Arrières : Beslin (cap.), Truffert I.. – Demis : Poittevin, Truffert, Houel. – Avants : Mouchel, Davoury II, Davoury I, Gourlay, Buhot. – Remplaçants : Poulain, Catherine. Arbitre : M. Ingouf.

Le 25 février 1921, page 3,  1ère colonne :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
A. S. C. « Stella »
Matches du Dimanche 27 février
Convocations :
[…] Equipe 2è B. – Goal : Raoult – Arrières : David et Bellet. – Demis : Godrel, Truffert I., Kerbrat – Avants : Loué (cap.), Ingouf, Leterrier II., Duriez, Jeanne. Arbitre : M. Cosnefroy.
Equipe 3è A. – Goal : Raoult – Arrières : Beslin (cap.), Marie. – Demis : Catherine, Truffert I., Houel. – Avants : Mouchel, Davoury II, Davoury I, Houel, Buhot. – Remplaçants : Gourlay, Poulain. Arbitre : M. Codrel.

Le 4 mars 1921, page 3,  2ème colonne :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
A. S. C. « Stella »
Matches du Dimanche 6 mars
Convocations :
[…] Equipe 2è B. – Goal : Raoult – Arrières : David et Bellet. – Demis : Godrel, Truffert I., Kerbrat – Avants : Loué (cap.), Ingouf, Leterrier II., Duriez, Jeanne. Arbitre du Foyer.
Equipe 3è A. – Goal : Raoul – Arrières : Poittevin, Davoury I. – Demis : Truffert II., Beslin (cap.), Houel. – Avants : Mouchel, Davoury II, Hardy, Poulain, Buhot. – Arbitre : M. Rollez.

Le 11 mars 1921, page 3,  2ère colonne :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
A. S. C. « Stella »
Matches du Dimanche 13 mars
Convocations :
[…] Equipe 2è B. – Goal : Raoult – Arrières : David et Bellet. – Demis : Godrel, Truffert I., Vautier. – Avants : Loué (cap.), Ingouf, P. Leterrier, Duriez, Jeanne. Arbitre : M. Godard.

Le 18 mars 1921, page 3,  1ère colonne :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
A. S. C. « Stella »
Matches du Dimanche 20 mars
Convocations :
[…] Equipe 2è B. – Goal : Raoult – Arrières : David et Bellet. – Demis : Godrel, Truffert I., Vautier. – Avants : Loué (cap.), Ingouf, P. Leterrier, Duriez, Jeanne. Arbitre : M. Collette.

Le 25 mars 1921, page 3,  3ème colonne :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
A. S. C. « Stella »
Matches du Dimanche 27 mars
Convocations :
[…] Equipe 2è B. – Goal : Raoult – Arrières : David et Bellet. – Demis : Godrel, Truffert I., Vautier. – Avants : Loué (cap.), Ingouf, P. Leterrier, Duriez, Jeanne. Arbitre : à désigner par le Foyer. – Remplaçants : Houel.

Le 1 avril 1921, page 3,  3ème colonne :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
A. S. C. « Stella »
Matches du Dimanche 3 avril
Convocations :
[…] Equipe 2è B. – Goal : Raoult – Arrières : David et Bellet. – Demis : Pitron, Y. Truffert, Vautier. – Avants : Loué (cap.), Ingouf, P. Leterrier, Duriez, Jeanne. Arbitre : à désigner par le Foyer. – Remplaçants : Houel.
Equipe 3è A. – Goal : Raoul – Arrières : Poittevin, Davoury I. – Demis : A. Truffert, Beslin (cap.), Houel. – Avants : Mouchel, Davoury II, Hardy, Madeleine, Buhot.

Le 8 avril 1921, page 3,  3ème et 4ème colonnes :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
A. S. C. « Stella »
Matches du Dimanche 10 avril
Convocations :
[…] Equipe 2è B. – Goal : Raoult – Arrières : David, Bellet. – Demis : Godrel, Y. Truffert, Vautier. – Avants : Loué (cap.), Ingouf, Madeleine, Hardy, Jeanne.
Equipe 3è A. – Goal : Raoul – Arrières : Poittevin, Davoury I. (cap.) – Demis : A. Truffert, Gourlay, Houel. – Avants : Mouchel, Davoury II, Hardy, Madeleine, Buhot. – Remplaçant : Poullain. Arbitre : M. Godrel.

Le 15 avril 1921, page 3,  3ème colonne :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
A. S. C. « Stella »
Matches du Dimanche 17 avril
Convocations :
[…] Equipe 2è B. – Goal : Raoult – Arrières : David, Bellet. – Demis : Godrel, Y. Truffert, Vautier. – Avants : Loué (cap.), Ingouf, Madeleine, Hardy, Jeanne. – Arbitre du « Groupe sportif ».
Equipe 3è A. – Goal : Raoul – Arrières : Poittevin, Davoury I. (cap.) – Demis : A. Truffert, Gourlay, Houel. – Avants : Mouchel, Davoury II, Hardy, Madeleine, Buhot. – Arbitre du P.L. des Mielles.

Le 22 avril 1921, page 3,  4ème colonne :

Chronique sportive
FOOTBALL ASSOCIATION
A. S. C. « Stella »
Clôture de la saison de Football
Matches du Dimanche 24 avril
Convocations :
[…] Equipe 2è B.
Goal : Raoult 
Arrières : David, Bellet. 
Demis : Pitron, Truffert Y., Vautier. 
Avants : Loué (cap.), Ingouf, P. Leterrier, L. Durier, Jeanne..

Le 30 juin 1921, page 3,  6ème colonne :

Certificat d’Etudes Primaires
Tourlaville
Filles - Admises
Tourlaville-Mielle […].
(Ecole privée) : […] Raoult.

Le 28 juillet 1921, page 3,  2ème colonne :

Etat Civil de Cherbourg
Décès
[…] Théophile Raoult, 21 ans, soldat au 2è R.A.C., hôpital maritime.

Le 17 août 1921, page 3,  1ère colonne :

Etat Civil de Cherbourg
Naissances
[…] Maurice Raoult, r. des Petites Carrières, 26.

Le 23 septembre 1921, page 3,  2ème colonne :

Etat Civil de Cherbourg
Décès
[…] Robert Raoult, 20 ans, s.p., rue du Trottebecq, 31.
- Monsieur Raoul Raoult, Contre-Maître forgeron aux Ateliers Hamel son épouse née Leterrier, leurs enfants et la famille, ont la douleur de faire part à leurs amis et connaissances de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Robert-André RAOULT,
Leurfils et parent, décédé au domicile de ses parents, dans sa 21è année, et les prient de vouloir bien assister à ses obsèques qui auront lieu le vendredi 23 septembre à 16 heures, sur la paroisse de Saint-Joseph-des-Mielles, et au service huitain, célébré à Saint-Clément le mercredi 28 septembre, à 9 heures.
On se réunira à la maison mortuaire, rue du Trottebecq, 31.
Il ne sera pas envoyé de lettres de faire-part, le présent avis en tenant lieu.

Le 29 septembre 1921, page 3,  2ème colonne :

Monsieur R. RAOULT, contremaitre forgeron aux Ateliers J. Hamel, son épouse et leurs enfants ;
remercient les personnes qui ont assisté à l’inhumation et au service huitain de leur fils et frère,
Robert RAOULT,
qui a eu lieu le mercredi 28 septembre, en l’église Saint-Clément, sa paroisse.

Le 30 septembre 1921, page 3,  4ème et 5ème  colonnes :

Hainneville
Parti Socialiste (S.F.I.O.). – Pour la réouverture de la saison, la section organise pour le 8 octobre un grand Concert, en la salle des fêtes.
L’entrain avec lequel ces artistes et leurs répétiteurs poursuivent les répétitions dus 2 grandes pièces (drame et comédie), qui y seront exécutés ne permet aucun doute sur le résultat de la fête.
D’ailleurs les comiques Loff et Raoult, et les chanteurs à voix (hommes et jeunes filles) ne ménagent ni leur temps ni leurs efforts, pour arriver à donner à cette soirée de famille le plus brillant éclat.
Le Comité.

Le 13 octobre 1921, page 3,  6ème  colonne :

Hainneville
La section socialiste avait organisé, pour la réouverture de la saison, un grand Concert le samedi 8 octobre, qui fut parfaitement réussi.
La Salle comble ne ménagea pas ses applaudissements aux artistes dont beaucoup d’entre eux prenaient contact pour la première fois sur les planches. […]
Le monologue Mon Pantalon fut interprété d’une façon magnifique par le jeune René, malgré sa première montée sur scène. Les répétiteurs Raoult et Louis, qui malgré le travail de mise au point, n’hésitèrent pas à prendre des rôles importants dans les pièces et partie-concert, méritent tous les éloges.

Le 07 décembre 1921, page 2,  5ème  colonne :

Cherbourg
Obsèques
Ce matin à 10h.15 auront lieu, en l’église de la Trinité, les obsèques de Madame GOURDIER des HAMEAUX, décédée le 3 décembre, en son domicile, 223, rue Grande-Vallée.
La défunte, âgée de 81 ans, appartenait à une vieille famille cherbourgeoise fort honorablement connue et apparentée aux familles Barette, Piédagnel, Raoult, Hobey, Dumans, de Saint-Thomas et de Parceval.

Le 08 décembre 1921, page 3, 1ère  colonne :

Etat civil de Cherbourg
[…]
Monsieur, L. RAOUL, Commis principal de la Marine, à Brest, Madame RAOULT, et leurs enfants ;
Monsieur A. LE GRANCHE, horloger, Madame LE GRANCHE, née RAOUL et leurs enfants ;
Monsieur E. RAOUL, commerçant à Rouen, Madame RAOUL, et leur fille ;
Madame BOQUAIN née RAOUL ;
Monsieur B. POLI, à Paris, Madame POLI née RAOULT ;
Messieurs Paul et Roger MABILLE ;
Madame Veuve FLAMBARD, née ALLIX ;
Les familles ALLIX et ROBINE ;
Ont la douleur de vous faire part de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Madame Veuve RAOUL,
Née Marie ALLIX,
Leur mère, belle-mère, grand’mère, sœur et parente, décédée au domicile de sa fille, 9, place de la Révolution, dans sa soixante-huitième année, munie des Sacrements de l’Eglise.
[…]

Le 10 décembre 1921, page 3, 3èMe  colonne :

Etat civil de Cherbourg
[…]
Monsieur, L. RAOUL, Commis principal de la Marine, à Brest, Madame RAOULT, et leurs enfants ;
Monsieur A. LE GRANCHE, horloger, Madame LE GRANCHE, née RAOUL et leurs enfants ;
Monsieur E. RAOUL, commerçant à Rouen, Madame RAOUL, et leur fille ;
Madame BOQUAIN née RAOUL ;
Monsieur B. POLI, à Paris, Madame POLI née RAOULT ;
Messieurs Paul et Roger MABILLE ;
Madame Veuve FLAMBARD, née ALLIX ;
Les familles ALLIX et ROBINE ;
Remercient toutes les personnes qui leur ont témoigné des marques de sympathie à l’occasion du décès de
Madame Veuve RAOUL,
Née Marie ALLIX,
Une messe de huitaine sera célébrée en l’Eglise Sainte-Trinité, le Mercredi 14 décembre, 9 heures.
(Pes Funèbres Gles, 5, r. de l’Eglise, T 3-27)

Le 8 janvier 1922, page 3, 6èMe  colonne :

Etat civil de Cherbourg
[…]
Vous êtes priés d’assister aux convoi et inhumation de
Monsieur Auguste Le Blond,
Retraité de la Marine,
Décédé en son domicile, à Tourlaville, le 7 janvier, dans sa 66è année, qui auront lieu le Lundi 9 janvier, à 2 heures un quart, en l’église Saint-Joseph  des Mielles, sa paroisse.
De la part :
Des familles Le BLOND, BLONDEL, DEBRIX et RAOULT, Parents et Amis.
On se réunira à la maison mortuaire, rue Carnot, 43, Tourlaville.

Le 19 janvier 1922, page 3, 1ère et 2èMe  colonnes :

Etat Civil de Cherbourg
Décès
[…] Marcel Raoult, ouvrier chaudronnier, 22 ans, rue du Trottebecq.

[…]
Monsieur Raoul RAOULT, contremaître forgeron aux ateliers J. Hamel son épouse née LETERRIER, leurs enfants et la famille,
Ont la douleur de vous faire part de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Monsieur Marcel-Bienaié-Ernest RAOULT,
Leur fils et parent, décédé au domicile de ses parents, dans sa 23è année, muni des sacrements de l’Eglise,
Et les prient de vouloir bien assister à ses obsèques qui auront lieu le Vendredi 20 janvier, à 15 heures, sur la paroisse Saint-Joseph-des-Mielles, et au service huitain, célébré à Saint-Clément le Vendredi 27 janvier, à 9 heures.
On se réunira à la maison mortuaire, rue du Trottebecq, 31.
Il ne sera pas envoyé de lettres de faire-part, le présent avis en tenant lieu.
(Pes Funèbres Gles, 5, r. de l’Eglise, T 3-27)

Le 24 janvier 1922, page 3, 2ème colonne :

Monsieur Raoul RAOULT, contremaitre forgeron aux Ateliers J. Hamel, son épouse et leurs enfants ;
Et la famille ;
Remercient sincèrement toutes les personnes qui leur ont témoigné des marques de sympathie à l’occasion du décès de
Monsieur Marcel-Bienaimé-Ernest
RAOULT,
Un service huitain sera célébré, pour le repos de son âme, en l’église Saint-Clément, le Vendredi 27 janvier à 8 heures.
(Pes Funèbres Gles, 5, r. de l’Eglise, T 3-27)

Le 5 février 1922, page 3, 5ème colonne :

Etat Civil de Cherbourg
Décès

[…]
Monsieur le chanoine HOUYVET, curé de Notre-Dame-du-Vœu ;
Monsieur François HOUYVET, et ses enfants, à Saint-Pierre-Eglise ;
Monsieur et Madame Paul HOUYVET et leurs enfants, à Fermanville ;
Madame veuve Emile HOUYVET, et ses enfants, à Octeville ;
Mademoiselle Marie HOUYVET, 32, rue Président Loubet, à Cherbourg ;
Monsieur Jacques RAOULT, à Octeville-sur-Cherbourg ;
Monsieur Jules RAOULT, et ses enfants, à Fermanville ;
Monsieur et Madame JOURDAIN, et leurs enfants, à Octeville ;
Monsieur Désiré LASADE, à Fermanville ;
Madame BOUGERET, et ses enfants, à Cherbourg ;
Monsieur et Madame MARIE, à Fermanville ;
Monsieur et Madame NOYON, à Saint-Malo ;
Monsieur Alphonse NOYON, à Bretteville ;
Les familles ANQUETIN, MESSENT, DELACOUR et les amis ;
Ont l’honneur de vous faire part de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Madame Veuve ANQUETIN,
Née LASADE
leur tante et parente, pieusement décédée, dans sa 74è année, le vendredi 3 février 1922, en son domicile, 32 rue Président Loubet, Cherbourg, munie des Sacrements de la Saint-Eglise,
Et vous prient d’assister à ses convoi, services et inhumation qui auront lieu le Mardi 7 février, à 9 heures et demie précise, en l’église Notre-Dame-du-Vœu, sa paroisse.
Ni fleurs, ni couronnes
Et à la messe huitaine, qui sera célébrée en la même église, à 9 heures, le mardi suivant 14 février.
De Profundis
Il ne sera pas envoyé de lettres de faire-part, le présent avis en tenant lieu.
(Pes Funèbres Gles, 5, r. de l’Eglise, T 3-27)

Le 6 février 1922, page 3, 1ème colonne :

Monsieur le chanoine HOUYVET, curé de Notre-Dame-du-Vœu ;
Monsieur François HOUYVET, et ses enfants, à Saint-Pierre-Eglise ;
Monsieur et Madame Paul HOUYVET et leurs enfants, à Fermanville ;
Madame veuve Emile HOUYVET, et ses enfants, à Octeville ;
Mademoiselle Marie HOUYVET, 32, rue Président Loubet, à Cherbourg ;
Monsieur Jacques RAOULT, à Octeville-sur-Cherbourg ;
Monsieur Jules RAOULT, et ses enfants, à Fermanville ;
Monsieur et Madame JOURDAIN, et leurs enfants, à Octeville ;
Monsieur Désiré LASADE, à Fermanville ;
Madame BOUGERET, et ses enfants, à Cherbourg ;
Monsieur et Madame MARIE, à Fermanville ;
Monsieur et Madame NOYON, à Saint-Malo ;
Monsieur Alphonse NOYON, à Bretteville ;
Les familles ANQUETIN, MESSENT, DELACOUR et les amis ;
Ont l’honneur de vous faire part de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Madame Veuve ANQUETIN,
Née LASADE
leur tante et parente, pieusement décédée, dans sa 74è année, le vendredi 3 février 1922, en son domicile, 32 rue Président Loubet, Cherbourg, munie des Sacrements de la Saint-Eglise,
Et vous prient d’assister à ses convoi, services et inhumation qui auront lieu le Mardi 7 février, à 9 heures et demie précise, en l’église Notre-Dame-du-Vœu, sa paroisse.
Ni fleurs, ni couronnes
Et à la messe huitaine, qui sera célébrée en la même église, à 9 heures, le mardi suivant 14 février.
De Profundis
Il ne sera pas envoyé de lettres de faire-part, le présent avis en tenant lieu.
(Pes Funèbres Gles, 5, r. de l’Eglise, T 3-27)

Le 8 février 1922, page 3, 1ère colonne :

Monsieur le chanoine HOUYVET, curé de Notre-Dame-du-Vœu ;
Monsieur François HOUYVET, et ses enfants, à Saint-Pierre-Eglise ;
Monsieur et Madame Paul HOUYVET et leurs enfants, à Fermanville ;
Madame veuve Emile HOUYVET, et ses enfants, à Octeville ;
Mademoiselle Marie HOUYVET, 32, rue Président Loubet, à Cherbourg ;
Monsieur Jacques RAOULT, à Octeville-sur-Cherbourg ;
Monsieur Jules RAOULT, et ses enfants, à Fermanville ;
Monsieur et Madame JOURDAIN, et leurs enfants, à Octeville ;
Monsieur Désiré LASADE, à Fermanville ;
Madame BOUGERET, et ses enfants, à Cherbourg ;
Monsieur et Madame MARIE, à Fermanville ;
Monsieur et Madame NOYON, à Saint-Malo ;
Monsieur Alphonse NOYON, à Bretteville ;
Les familles ANQUETIN, MESSENT, DELACOUR et les amis ;
Remercient sincèrement toutes les personnes qui leur ont témoigné des marques de sympathie à l’occasion du décès de
Madame Veuve ANQUETIN,
Née LASADE
Une messe huitaine sera célébrée, en l’église Notre-Dame du Voeu, le mardi 14 février, à 9 heures,
(Pes Funèbres Gles, 5, r. de l’Eglise, T 3-27)

Le 5 mars 1922, page 3, 1ère colonne :

Etat Civil de Cherbourg
Décès

[…]
Monsieur le chanoine HOUYVET, curé de Notre-Dame-du-Vœu ;
Monsieur François HOUYVET, et ses enfants, à Saint-Pierre-Eglise ;
Monsieur et Madame Paul HOUYVET et leurs enfants, à Fermanville ;
Madame veuve Emile HOUYVET, et ses enfants, à Octeville ;
Mademoiselle Marie HOUYVET, 32, rue Président Loubet, à Cherbourg ;
Madame Amélie HOULLEGATTE, à Avranches ;
Monsieur Jacques RAOULT, à Octeville-sur-Cherbourg ;
Monsieur Jules RAOULT, et ses enfants, à Fermanville ;
Monsieur et Madame JOURDAIN, et leurs enfants, à Octeville ;
Madame BOUGERET, et ses enfants, à Cherbourg ;
Monsieur et Madame MARIE, à Fermanville ;
Monsieur et Madame NOYON, à Saint-Malo ;
Monsieur Alphonse NOYON, à Bretteville ;
Monsieur et Madame REGNIER, à St-Martin-des-Besaces (Calvados) ;
Monsieur et Madame JACOMETY, à Avranches ;
Monsieur et Madame Charles HOULLEGATTE et leur enfant, à Donville ;
Monsieur Désiré LASADE, à Fermanville ;
Les familles LARONCHE, ALLIX, BAZIN, HOUYVET, HOULLEGATTE ;
Ont l’honneur de vous faire part de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Mademoiselle Marie HOUYVET,
leur sœur, tante et parente, décédée subitement, dans sa 52è année, le samedi 4 mars 1922, en son domicile, 32 rue Président Loubet, Cherbourg.
Et vous prient d’assister à ses convoi, services et inhumation qui auront lieu le Mardi 7 mars, à 9 heures et demie précise, en l’église Notre-Dame-du-Vœu, sa paroisse.
Ni fleurs, ni couronnes
Et à la messe huitaine, qui sera célébrée en la même église, à neuf heures, le mardi suivant 14 mars.
De Profundis
Il ne sera pas envoyé de lettres de faire-part, le présent avis en tenant lieu.
(Pes Funèbres Gles, 5, r. de l’Eglise, T 3-27)

Le 8 mars 1922, page 3, 2ème colonne :

Monsieur le chanoine HOUYVET, curé de Notre-Dame-du-Vœu ;
Monsieur François HOUYVET, et ses enfants, à Saint-Pierre-Eglise ;
Monsieur et Madame Paul HOUYVET et leurs enfants, à Fermanville ;
Madame veuve Emile HOUYVET, et ses enfants, à Octeville ;
Mademoiselle Marie HOUYVET, 32, rue Président Loubet, à Cherbourg ;
Madame Amélie HOULLEGATTE, à Avranches ;
Monsieur Jacques RAOULT, à Octeville-sur-Cherbourg ;
Monsieur Jules RAOULT, et ses enfants, à Fermanville ;
Monsieur et Madame JOURDAIN, et leurs enfants, à Octeville ;
Madame BOUGERET, et ses enfants, à Cherbourg ;
Monsieur et Madame MARIE, à Fermanville ;
Monsieur et Madame NOYON, à Saint-Malo ;
Monsieur Alphonse NOYON, à Bretteville ;
Monsieur et Madame REGNIER, à St-Martin-des-Besaces (Calvados) ;
Monsieur et Madame JACOMETY, à Avranches ;
Monsieur et Madame Charles HOULLEGATTE et leur enfant, à Donville ;
Monsieur Désiré LASADE, à Fermanville ;
Les familles LARONCHE, ALLIX, BAZIN, HOUYVET, HOULLEGATTE ;
Remercient sincèrement toutes les personnes qui leur ont témoigné des marques de sympathie à l’occasion du décès de
Mademoiselle Marie HOUYVET,
Une messe huitaine sera célébrée, en l’église Notre-Dame du Voeu, le mardi 14 mars, à 9 heures,
(Pes Funèbres Gles, 5, r. de l’Eglise, T 3-27)

Le 12 mars 1922, page 3, 2ème colonne :

Etat Civil de Cherbourg
Décès

[…]
Monsieur Jules HAMEL, contremaitre aux Ateliers J. Hamel ;
Monsieur Emile HAMEL, tourneur, aux ateliers J. Hamel ;
Mesdemoiselles Alphonsine, Marguerite, Marguerite et Madeleine Hamel ;
Madame veuve DOUCET ;
Madame veuve MATELOT ;
Les Familles Doucet, HAMEL, LACAUVE, LEMAROIS, MARTIN, BOUDET, RAOULT, NICOLLET, CRESTEY, ANFRAY, YON et BACHET, Parents et Amis,
Ont la douleur de vous faire part de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Madame HAMEL, née DOUCET.
Leur épouse, mère, fille, sœur, belle-sœur, parente et amie, décédée en son domicile, 17, rue de Sennecey, à Cherbourg, le 11 mars 1922, à l’âge de 52 ans, munie des sacrements de l’Eglise. […]

Le 13 mars 1922, page 3, 2ème colonne :

Monsieur Jules HAMEL, contremaitre aux Ateliers J. Hamel ;
Monsieur Emile HAMEL, tourneur, aux ateliers J. Hamel ;
Mesdemoiselles Alphonsine, Marguerite, Marguerite et Madeleine Hamel ;
Madame veuve DOUCET ;
Madame veuve MATELOT ;
Les Familles Doucet, HAMEL, LACAUVE, LEMAROIS, MARTIN, BOUDET, RAOULT, NICOLLET, CRESTEY, ANFRAY, YON et BACHET, Parents et Amis,
Ont la douleur de vous faire part de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Madame HAMEL, née DOUCET.
Leur épouse, mère, fille, sœur, belle-sœur, parente et amie, décédée en son domicile, 17, rue de Sennecey, à Cherbourg, le 11 mars 1922, à l’âge de 52 ans, munie des sacrements de l’Eglise. […]

Le 14 mars 1922, page 3, 1ère colonne :

Monsieur Jules HAMEL, contremaitre aux Ateliers J. Hamel ;
Monsieur Emile HAMEL, tourneur, aux ateliers J. Hamel ;
Mesdemoiselles Alphonsine, Marguerite, Marguerite et Madeleine Hamel ;
Madame veuve DOUCET ;
Madame veuve MATELOT ;
Les Familles Doucet, HAMEL, LACAUVE, LEMAROIS, MARTIN, BOUDET, RAOULT, NICOLLET, CRESTEY, ANFRAY, YON et BACHET, Parents et Amis,
Remercient sincèrement toutes les personnes qui leur ont témoigné des marques de sympathie à l’occasion du décès de
Madame HAMEL, née DOUCET.

Le 20 avril 1922, page 3, 2ème colonne :

Fermanville
Etat-civil.
- Décès : […] – Du 24 : Jules Raoult, 29 ans, cultivateur.

Le 3 juin 1922, page 3, 1ère colonne :

Etat-civil de Cherbourg
- Décès : […] Virginie Bazin, veuve Raoult, pensionnée de la Marine Marchande, 89 ans, rue Gustave Féron.

Le 4 juin 1922, page 4, 2ème colonne :

Etat Civil de Cherbourg
Avis de Décès
[…]
Monsieur Désiré RAOULT, Gendarme de la Marine en retraite, et son épouse née LELONG ;
Madame veuve RAOULT née Croisier, et ses enfants ;
Monsieur Ernest TAILLANDY, commis de Marine, son Epouse née ROAULT, et leur Enfant ;
Les Familles RAOULT, BAZIN, MARGUERIE, GUEZEL, RENOUF, AVENARD, CAUVIN, LEPRINCE, ONFROY, POITTEVIN, GUERARD, et JEAN,
Ont la douleur de vous faire part de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Madame Veuve RAOULT,
née Virginie BAZIN,
leur Mère, Belle-Mère, Grand’Mère, Tante, Cousine, Parente et Amie, décédé au domicile de ses Enfants, rue Gustave-Féron, dans sa 81è année, muni des sacrements de l’Eglise,
Et vous prient de bien vouloir assister à ses convoi et inhumation qui auront lieu le demain Lundi 5 juin, à 2 heures du soir, en l’Eglise Notre-Dame du Vœu, sa paroisse.
(On se réunira à la Maison Mortuaire, chez M. Ernest TAILLANDY, rue Gustave Féron, à Cherbourg).
Une messe huitaine sera célébrée pour le repos de son âme le Jeudi 27 janvier, à 9 heures du matin, en l’Eglise Notre-Dame du Vœu.
On se réunira à la maison mortuaire, rue du Trottebecq, 31.

Le 8 juin 1922, page 3, 2ème colonne :

Les Familles TAILLANDY, RAOULT, BAZIN, MARGUERIE, GUEZEL, RENOUF, AVENARD, CAUVIN, LEPRINCE, ONFROY, POITTEVIN, GUERARD, JEAN ;
Les parents et amis ;
Remercient bien sincèrement toutes les personnes qui leur ont témoigné des marques de sympathie à l’occasion du décès de
Madame Veuve RAOULT,
née Virginie BAZIN,

Le 9 novembre 1922, page 2, 4ème colonne :

Chronique sportive
Football association
Les rencontres du Dimanche
Championnat de Basse-Normandie
(Promotion)
TERRAIN DU FOYER DU MARIN
Comme annoncé dans le « Cherbourg-Eclair » de mardi dernier, c’est dimanche prochain 12 novembre que se disputera, sur le groud du Foyer du Marin, le match le plus intéressant de la Série Promotion, comptant pour le Championnat de Basse-Normandie.
L’équipe première du « Groupe Sportif Cherbourgeois » se rencontrera, en effet, avec celle du Patronage Laïque d’Octeville. […]
Dans l’ensemble, les deux équipes sont sensiblement d’égale force. Pignot et Raoult sont deux goals capables. Pignot possède beaucoup de sang-froid, mais parfois ne se sert pas suffisamment de ses mains. Raoul est très vif. […]

Le 15 novembre 1922, page 3, 4ème colonne :

Cosqueville
Les électeurs ont procédé à l’élection de trois conseillers municipaux. Ont obtenu sur 142 votants : MM. Roger Allemandel, 82 voix : Iustave Leblond, 56 ; Jules Pignot, 43 ; Julien Fautrad, 40 ;Eugène Ménard, 39 ;Louis Raoult, 30 ; Bienaimé Osmont, 17 ; Auguste Orange, 17 ; Albert Geoffroy, 12 ;Jules Lamache, 10 ; François Le Bas, 9 ; Alfred Lepetit, 7 ;Jean-Baptiste Levacher, 7. M. Allemandel a été déclaré élu. Il y a ballotage pour les deux autres sièges.

Le 25 novembre 1922, page 3, 4ème colonne :

Football Association
P.L. d’Octeville
Convocation du 26 novembre 1922
P.L. d’Octeville (1) contre « U.S.Valognaise » (1), match de Championnat (Promotion), à 2h.15. – Raoult, Guerrand, Varengues, M. Vincent, Lair, Croisy, Férey, Mocquet, Toulorge, L. Lehérissier, Matelot.

Le 26 novembre 1922, page 3, 1ère colonne :

Monsieur Gustave TABOUE ; Madame Gustave TABOUE, née BERNE, modiste ;
Madame veuve Gustave TABOUE, née LECLERC, à La Glacerie ;
Monsieur Jean BERNE et Madame Jean BERNE, née DESBRIERES, née SOULARD, à Saint-Chamond ;
Monsieur Robert ENAULT ; Madame Robert ENAULT, née TABOUE, et leur fils ;
Monsieur Emmanuel RAOULT ; Madame Emmanuel RAOULT, née TABOUE, couturière et leur fils ;
Monsieur Léon TABOUE et Madame Léon TABOUE, née BERNE ;
Monsieur Gabriel TABOUE et Madame Gabriel TABOUE, née LEPOITTEVIN ;
Les familles TABOUE, BERNE, DESBRIERES, MABIRE, COLLIER, CLAVELLOUX, GRANGIER, LOROLLES, DIDIER, LAMBERT, COMBES ;
Les parents et amis ;
Ont l’honneur de vous faire part de la perte douloureuse qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Mademoiselle
Gabrielle-Jeanne-Léonie TABOUE
leur fille, petite fille, nièce, cousine, petite-nièce, parents et amis, décédée à Cherbourg, le 24 Novembre 1922, dans sa 5ème année ;
Et vous prient de vouloir bien assister à ses convoi et inhumation, qui auront lieu le Lundi 27 Novembre, à 15 heures, en la Basilique Sainte-Trinité, sa paroisse.
On se réunira à la maison mortuaire : 58, rue de la Polle.Il ne sera pas envoyé de lettres de faire-part, le présent ais en tenant lieu.
(Pes Funèbres Gles, 12, r. T.-Carrée, T. 3-27)

Le 27 novembre 1922, page 3, 4ème colonne :

Monsieur Gustave TABOUE ; Madame Gustave TABOUE, née BERNE, modiste ;
Madame veuve Gustave TABOUE, née LECLERC, à La Glacerie ;
Monsieur Jean BERNE et Madame Jean BERNE, née DESBRIERES, née SOULARD, à Saint-Chamond ;
Monsieur Robert ENAULT ; Madame Robert ENAULT, née TABOUE, et leur fils ;
Monsieur Emmanuel RAOULT ; Madame Emmanuel RAOULT, née TABOUE, couturière et leur fils ;
Monsieur Léon TABOUE et Madame Léon TABOUE, née BERNE ;
Monsieur Gabriel TABOUE et Madame Gabriel TABOUE, née LEPOITTEVIN ;
Les familles TABOUE, BERNE, DESBRIERES, MABIRE, COLLIER, CLAVELLOUX, GRANGIER, LOROLLES, DIDIER, LAMBERT, COMBES ;
Les parents et amis ;
Ont l’honneur de vous faire part de la perte douloureuse qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Mademoiselle
Gabrielle-Jeanne-Léonie TABOUE
leur fille, petite fille, nièce, cousine, petite-nièce, parents et amis, décédée à Cherbourg, le 24 Novembre 1922, dans sa 5ème année ;
Et vous prient de vouloir bien assister à ses convoi et inhumation, qui auront lieu le Lundi 27 Novembre, à 15 heures, en la Basilique Sainte-Trinité, sa paroisse.
On se réunira à la maison mortuaire : 58, rue de la Polle.
Il ne sera pas envoyé de lettres de faire-part, le présent ais en tenant lieu.
(Pes Funèbres Gles, 12, r. T.-Carrée, T. 3-27)

Le 29 novembre 1922, page 3, 4ème colonne :

Monsieur Gustave TABOUE ; Madame Gustave TABOUE, née BERNE, modiste ;
Madame veuve Gustave TABOUE, née LECLERC, à La Glacerie ;
Monsieur Jean BERNE et Madame Jean BERNE, née DESBRIERES, née SOULARD, à Saint-Chamond ;
Monsieur Robert ENAULT ; Madame Robert ENAULT, née TABOUE, et leur fils ;
Monsieur Emmanuel RAOULT ; Madame Emmanuel RAOULT, née TABOUE, couturière et leur fils ;
Monsieur Léon TABOUE et Madame Léon TABOUE, née BERNE ;
Monsieur Gabriel TABOUE et Madame Gabriel TABOUE, née LEPOITTEVIN ;
Les familles TABOUE, BERNE, DESBRIERES, MABIRE, COLLIER, CLAVELLOUX, GRANGIER, LOROLLES, DIDIER, LAMBERT, COMBES ;
Les parents et amis ;
Remercient toutes les personnes qui leur ont témoigné des marques de sympathie à l’occasion du décès de
Mademoiselle
Gabrielle-Jeanne-Léonie TABOUE
(Pes Funèbres Gles, 12, r. T.-Carrée, T. 3-27)

Le 9 décembre 1922, page 3, 3ème colonne :

P.L. d’Octeville
Convocations du 10 Décembre
1ère équipe. – A 2h.15, Terrain de La Croix Bonamy : Raoult, Guerrand, Varengues, Vincent, Lair, Croisy, Ferey, Richard, Toulorge, Letourneur, Matelot.

Le 16 décembre 1922, page 2, 6ème colonne :

P.L. d’Octeville
Convocations du 17 Décembre
1ère équipe. – A 2h.15, place d’Octeville : Guerrand, Lair, Vincent, Varengues, Croisy, Matelot, J. Lair, Mocquet, Férey. – Les joueurs Raoult et Toulorge sont priés de se trouver à 12h.30, place Henry-Gréville.

Le 30 décembre 1922, page 2, 6ème colonne :

P.L. d’Octeville
Convocations du 31 Décembre 1922
1ère équipe. – Au Foyer du Marin, à 2h. 30 : Raoult, Guerrand, Varengues, Vincent, Lair, Croisy, Férey, Mocquet, Toulorge, Lehérissier, Matelot. – Réunion à 2 heures précises, place Henry-Gréville.

Le 6 janvier 1923, page 2, 6ème colonne :

P.L. d’Octeville
Convocations du Dimanche 7 Janvier
1ère équipe. – A 2 heures, Terrain de la Croix Bonamy : Raoult, Guerrand, Varengues, Vincent, Lair, Croisy, […]

Le 7 janvier 1923, page 5, 5ème colonne :

Chronique sportive
Les rencontres du dimanche
Championnat de Basse-Normandie
(Promotion)
A Octeville :
Terrain de la Croix Bonamy
A 2 h. 30 : « Groupe Sportif Cherbourgeois » (1re) contre P.L. d’Octeville (1re). […]
Le P.L. d’Octeville est maintenant bien connu des spotsmen. Ses divers éléments, parmi lesquels figurent des joueurs de classe comme Guerrand, Lair, Lehérissier, et le petit goal Raoult – qui fit, dimanche dernier, au Foyer une partie splendide – s’entendent parfaitement et possèdent aussi l’esprit d’équipe.
La lutte sera sans aucun doute, acharnée et correcte, le vainqueur ayant de fortes chances de fournir le champion de Basse-Normandie.
Il est difficile d’établir un pronostic. Souhaitons que le meilleur gagne !

Le 12 janvier 1923, page 3, 2ème colonne :

Nouvelles maritimes
Tableau d’avancement du personnel technique civil des Directions de travaux des Constructions Navales.
(Nouvelle formation)
[…] A l’emploi d’agent technique de 2è classe : […] Raoult.

Le 13 janvier 1923, page 3, 1ère colonne :

Les rencontres du Dimanche
Championnat de Basse-Normandie
(1re série)
[…]
P.L. Octeville
Convocations du Dimanche 14 Janvier
1ère équipe – A 9 heures, Terrain de la Croix Bonamy : Raoult, Guerrand, Varengues, Richard, Lair, Croisy, Férey, Mocquet, Toulorge, Lehérissier, Matelot.

Le 20 janvier 1923, page 3, 5ère colonne :

P.L. Octeville
Convocations du Dimanche 21 Janvier
1ère équipe – Gare de départ, à 11 heures : Raoult, Guerrand, Varengues, Vincent, X…, Croisy, Férey, Mocquet, Toulorge, Lehérissier, Matelot. (Ainsi que les personnes devant accompagner l’équipe).

Le 4 février 1923, page 6, 2ère et 3ème colonnes :

Chronique sportive
Au Foyer Marin
A 14h30 :
« U.S. Equeurdreville » (1ère)
contre P.L. d’Octeville (1ère)
Les deux équipes se présenteront sur le terrain avec la formation suivante :
[…]
Octeville. – Goal : Raoult – Arrières : Varengues, Guérand. – Demis : Croisy, Lair, Vincent, - Avants : Matelot, Richard, Toulorge, Mocquet, Férey.
[…] Raoult est un petit goal très ardent, à l’œil vif et à la détente prompte. […]

Le 4 février 1923, page 7, 2ère et 3ème colonnes :

Chronique sportive
Au Foyer Marin
A 14h30 :
« U.S. Equeurdreville » (1ère)
contre P.L. d’Octeville (1ère)
Les deux équipes se présenteront sur le terrain avec la formation suivante :
[…]
Octeville. – Goal : Raoult – Arrières : Varengues, Guérand. – Demis : Croisy, Lair, Vincent, - Avants : Matelot, Richard, Toulorge, Mocquet, Férey.
[…] Raoult est un petit goal très ardent, à l’œil vif et à la détente prompte. […]

Le 5 février 1923, page 1, 5ème colonne :

Chronique sportive
Football association
Les résultats du Dimanche
Parties amicales             
« U.S. d’Equeurdreville » (1re) bat P.L. d’Octeville (1re), par 4 buts à zéro. – Dès le début, bien soutenue par ses demis – Le Bourgeois, Laurent et Hamelin II – la ligne d’avants d’Equeurdreville part à l’attaque. Le petit goal d’Octeville arrête plusieurs balles, et Lair se démène de tous côtés, voulant à la fois soutenir une défense plus sûre et donner du jeu à ses avants. Sur une descente rapide des « blancs », Raoult se voit d’abord forcé de laisser entrer. Puis, sur un shot de Valognes, E Hamelin place sa tête, et le portier, hors de portée, laisse entrer à nouveau. Un troisième but est acquis à la suite de passes très scientifiques et bien pesées d’Equeurdreville, qui s’évertue à améliorer sans arrêt la justesse des shots. […]
Après le repos, il est constaté que les « verts » ont remanié leurs lignes. On sent alors de suite un peu plus de résistance ; Croisy se distingue, Lair se surpasse, noir de sueur ; Férey, en arrière, auparavant extrême droit, dégage chaque fois son camp superbement, mais, hélas ! les avants ne donnent pas : leur action est décousue. Du côté adverse, Aumont et Hamelin arrêtent tout ; les demis s’acharnent à être précis et à fournir du jeu aux avants, qui, à leur tout, par des séries de passes et de shots, menacent les bois de Raoult. Il s’en tire bien, le gosse ; quand, sur un shot de l’avant-centre des « blancs » la balle frappe la barre, le goal tombe, et Vautier – toujours à l’affût – place son pied et marque. […]
Les Octevillais étaient incomplets, ce qui les désempara. Si le « onze » n’avait pas eu de remplaçants, la physionomie du match aurait pu se traduire par un score moins fort, mais à franchement parler, encore un peu de pratique et de poids est nécessaire.
Raoult fut splendide ; […]

Le 7 février 1923, page 3, 5ème colonne :

Chronique sportive
Les Octevillais ont été dominés par Equeurdreville, dont tous les joueurs puissants, pleins de ressources, pratiquant de vieille date pour la plupart le football association, ont su acquérir entre eux cette cohésion indispensable à toute phalange désirant pratiquer le jeu d’équipe, si concluant.
[…] Les centres de Valognes, toujours en retrait des bois, furent très appréciés, tel celui repris de la tête par l’avant-centre, et qui trompa Raoult. Vautier compléta très bien la capacité offensive de la ligne. […]

Le 10 février 1923, page 3, 5ème colonne :

P.L. Octeville
Convocations du Dimanche 11 février
1ère équipe – Raoult, Varengue, Lair I, Vincent, Lair II, Croisy, Ferrey, Mocquet, Toulorge, X…, Matelot. – Rendez-vous à 6 heures, gare de départ.

Le 14 février 1923, page 3, 1ère et 2ème colonnes :

Football association
Les résultats du Dimanche
Championnat de Basse-Normandie
(Promotion)
A Saint-Lô
« S.-C ; U. de Vire » (1re) bat P.L. d’Octeville (1re), par 3 buts à 2, après prolongation. – […]
Vire, encouragé par ses supporters, se reprend et attaque à son tout. Raoult qui venait de faire un beau bloquage, reçoit le ballon et le laisse passer entre les jambes.
Octeville, 2 buts ; Vire, 1 but. […]
Conclusions : Octeville a dominé plus souvent que Vire, mais l’attaque n’a pas su profiter des occasions qu’elle eut pu marquer. Férey, à l’aile droite, fut trop souvent délaissé. Lair fut excellent en première mi-temps ; par la suite, il faiblit. Les arrières n’étaient pas sûrs ; ils jouaient trop près du but, ce qui gêna Raoult et coûta un but à Octeville. Le goal de cette équipe est à complimenter. […]

Le 24 février 1923, page 2, 3ème colonne :

P.L. Octeville
Convocations du Dimanche 25 février
1ère équipe – Raoult, Varengue, Châtel, Croisy, Lair, X…, Matelot, Lehérissier, Mocquet, Richard, Ferrey,. – Rendez-vous à 8 h. 30, Terrain de la Croix Bonamy.

Le 7 avril 1923, page 4, 2ème colonne :

P.L. Octeville
Convocations du Dimanche 8 avril
Rendez-vous à 1 heure, au Foyer du Marin : Raoult, Varengue, M. Vincent, Croisy, Lair, Pezet, Matelot, Lehérissier, Mocquet, Richard, Ferrey. – Remplaçants : E. Vincent, Burnouf, Legendre.

Le 8 avril 1923, page 6, 1ère et 2ème colonnes :

Chronique sportive
Football association
Les rencontres d’aujourd’hui […]
Au Foyer du Marin
A 13 heures
P.L. Octeville (1re)
Contre
Atelier Central (1re)
A part Guerrand, qui est parti ç Paris, les hommes de la hauteur seront tous là. En pleine forme, ils étaient redoutables. N’ont-ils pas défait Valognes plusieurs fois, ainsi que le « Groupe Sportif ». Raoult, le petit goal au coup d’œil vif sera dans les bois, avec comme rempart en avant Varengue et Vincent. […]

Le 14 avril 1923, page 4, 3ème colonne :

P.L. Octeville
Convocations du Dimanche 15 avril
Rendez-vous à 2 h. 45, vestiaire du « Bar maritime » : Raoult, Varengue, Vincent, Pezet, Lair, Croisy, Ferrey, Richard, Mocquet, Lehérissier, Matelot.

Le 15 avril 1923, page 4, 3ème colonne :

Chronique sportive
« Challenge Lehot »
A 15h30 au Foyer du Marin
P.L. D’Octeville (1re)
Contre
« A.S.C. Stella » (Réserves)
Les deux équipes seront les suivantes :
« Asc Stella »     Hawtres
                      Fichet      Bacon
        Méheust      Leclerc     Bouché
Michel  Godard Demeuve  Pitron   Gain
                                   O
Matelot Lehérissier Mocquet Richard Ferrey
   Croisy                 Lair                  Pezet
                Vincent             Varangue
P.L. d’Octeville   Raoult
[…]
La défense des « verts » est bonne, et Raoult est un goal plein de sang-froid et d’avenir.
Attendons-nous à une lutte acharnée, Octeville, avec une équipe au complet, peut et doit gagner.

Le 18 avril 1923, page 4, 4ème colonne :

Football association
Les dernières rencontres
« Coupe de Cherbourg » et « Coupe Louis Lehot » se sont succédé dimanche, sur le ground du Foyer, et il est permis d’affirmer que ni l’une, ni l’autre des rencontres ne nous emballèrent. Il y eut quelques phases de jeu de bonne facture, mais, à côté, bien des actes décousus d’intérêt. […]
En dehors de ces remarques, Octeville est une équipe vite, qui ira de progrès en progrès, et avec un goal comme Raoult, elle possède déjà un sérieux atout pour ses parties futures.

Le 28 avril 1923, page 3, 5ème colonne :

P.L. Octeville
Convocations du Dimanche 29 avril
Les joueurs désignés ci-dessous, ainsi que les personnes accompagnant l’équipe, sont priés de se réunir demain dimanche, à 5h.30, gare de départ, pour le déplacement de Caen : Raoult, Vincent, Varengue, Pezet, Lair, Croisy, Férey, Richard, Toulorge, Lehérissier, Matelot.

Le 01 mai 1923, page 3, 2ème colonne :

Madame veuve Jean-Baptiste LEPRINCE, à Fermanville :
Monsieur Bienaimé LEPRINCE et son épouse, née AVENARD, et leurs enfants
Monsieur Léon CROISIER, son épouse, née LEPRINCE, et leurs enfants ;
Monsieur Jules LEPRINCE, son épouse, née GOUBERT, et leurs enfant ;
Monsieur Jean-Baptiste LEPRINCE et son épouse, née LETERTRE ;
Madame veuve POSTEL, née LEPRINCE ;
Monsieur François LEPRINCE, cultivateur à Fermanville, et son épouse, née RAOULT ;
Les Familles LEPRINCE, DUFOUR, POUTAS, GIBON, DUHANAUT, TOLISA, LEMONNIER, BOSQUET ;
Ont la douleur de vous faire part de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Monsieur Jean-Baptiste LEPRINCE
Leur époux, père, beau-père, grand-père, frère, beau-frère, oncle, cousin, parent et ami, décédé dans sa 78me année, muni des Sacrements de l’Eglise ;
Et vous prient de bien vouloir assister à ses convoi et inhumation, qui auront lieu le Mercredi 2 Mai, à 9h.30, en l’église de Fermanville, sa paroisse.
Ni Fleurs ni Couronnes !
Il ne sera pas envoyé de lettres de faire-part, le présent avis en tenant lieu.

Le 02 mai 1923, page 3, 3ème et 4ème colonnes :

Chronique sportive
Football association
Football haut-normand et bas normand. – Pour la finale du Championnat de Normandie, puissante et homogène, la belle phalange du « Stade Malherbe Caennais » a failli faire match nul avec le « Havre-Athlétic-Club », champion 1922-1923 de Haute-Normandie. A la fin du match même, les Havrais durent se défendre farouchement et, avec un ailier gauche plus vite, les Caennais eussent pu égaliser et même vaincre.
[…]
Pour rencontrer le Sélection du Promotion du District du Havre, il avait été fait appel aux Octevillais, qui s’empressèrent de répondre immédiatement à l’invitation lancée. Malgré la supériorité adverse, les « verts » menacèrent maintes fois les buts adverses, mais ne purent conclure que par l’intermédiaire de Ferey. […] Au Havre, l’équipe était excellente, mais le fait marquant fut la présence d’un avant-centre, qui rentra à lui-seul 5 buts, sur 6 marqués. D’après ceux qui l’ont vu à l’œuvre, on peut le qualifier d’ « as », et il édifia les Octevillais sur la précision de son formidable coup de botte, profitant de la moindre ouverture – même de 25 mètres, pour faire partir l’obus. Raoult ne pouvait que regarder passer. […]
[…] Sur les 6 buts havrais, 5 furent marqués par l’avant-centre, dans des conditions où Raoult ne pouvait que regarder passer la balle aller au fond des filets.
Le but d’Octeville fut marqué par l’extrême Férey, qui fit une très bonne partie, mais ne fut pas assez servi.
Lair se montra très brillant, comme de coutume
Les autres parurent légèrement impressionnés et de donnèrent parfois l’impression de n’être pas dans la bataille.

Le 03 mai 1923, page 3, 3ème colonne :

Madame veuve Jean-Baptiste LEPRINCE, à Fermanville :
Monsieur Bienaimé LEPRINCE et son épouse, née AVENARD, et leurs enfants
Monsieur Léon CROISIER, son épouse, née LEPRINCE, et leurs enfants ;
Monsieur Jules LEPRINCE, son épouse, née GOUBERT, et leurs enfant ;
Monsieur Jean-Baptiste LEPRINCE et son épouse, née LETERTRE ;
Madame veuve POSTEL, née LEPRINCE ;
Monsieur François LEPRINCE, cultivateur à Fermanville, et son épouse, née RAOULT ;
Les Familles LEPRINCE, DUFOUR, POUTAS, GIBON, DUHANAUT, TOLISA, LEMONNIER, BOSQUET ;
Remercient toutes les personnes qui leur ont témoigné des marques de sympathie à l’occasion du décès de
Monsieur Jean-Baptiste LEPRINCE
Il ne sera pas envoyé de lettres de faire-part, le présent avis en tenant lieu.

Le 05 mai 1923, page 3, 4ème colonne :

Fermanville
Etat civil. Mariage : Emile Gallien, cultivateur à Fermanville, et Alice Raoult, cultivatrice à Fermanville.

Le 10 mai 1923, page 3, 4ème colonne :

Chronique sportive
« Challenge Lehot »
Terrain de la Bretonnière
Etoile Sportive (1re)
contre
P.L. D’Octeville (1re)
[…] les deux équipes seront les suivantes :
« Et. Sportive »    La Cabane
                       Gouhier      Griessman
        Larcher         Lepeley       Leboidre
Pautaire  Clément  Burnel   Yvetot   Restous
                                   O
Matelot Lehérissier Toulorge Richard Férey
   Croisy                 Lair                  Pezet
                Varengue             Vincent
P.L. d’Octeville   Raoult
Laquelle des deux équipes remportera le Challenge Lehot ? Tout dépendra de la forme actuelle de ces deux challenges et de leur composition définitive. […]

Le 2 juin 1923, page 3, 3ème colonne :

« Association Sportive
des Chantiers de la Gironde »
Convocations
du Dimanche 3 juin 1923
A 9 heures, terrain du Foyer du Marin, éliminatoires de la coupe de Basket-Ball.
2me équipe contre « U.S.E. (1re),
3èe équipe contre « A.S.S. Stella » (1re).
MM. Levaslot, Malherbe, Legangneux (cap.), Raoult, Vincent, Langlois, Morel (cap.), Lebourg, Kuhn, Canu V., Lejeune, X…

Le 16 juin 1923, page 3, 6ème colonne :

« Association Sportive
des Chantiers de la Gironde »
Convocations du 17 juin 1923
2me et 3me équipes. – Match de sélection à 8 h. 45. Terrain de l’impasse Lameland : MM Legangneux (cap.), Levaslot, Langlois, Raoult, Lebourg, Kuhn, Liot, Blanchard, Morel (cap.), Lebas, Chaton, Tessier, Lejeune, Vincent, V. Canu, Charrier, Bihel.

Le 30 juin 1923, page 3, 3ème colonne :

« Association Sportive
des Chantiers de la Gironde »
Convocations du 1 juillet
A 10 heures, Terrain du Foyer du Marin : MM Legangneux, Raoult, Vincent, Morel, Lebourg, Kühn, Canu, Blanchard, Charrier, Lejeune, Tessier.

Le 7 juillet 1923, page 3, 4ème colonne :

« Association Sportive
des Chantiers de la Gironde »
Convocations du Dimanche 8 juillet
2me équipe. – A 8 h. 30. Terrain du Foyer du Marin : MM Levaslot, Malherbe, Legangneux, Vincent, Raoult,. – Remplaçants : Kühn, Canu.

Le 25 juillet 1923, page 2, 4ème colonne :

1er CONCOURS D’ENTREE
A l’ECOLE PRATIQUE DE GARCONS
Menuisiers. – 6. Raoult ;

Le 28 juillet 1923, page 2, 5ème colonne :

ECOLE PRATIQUE DE JEUNES FILLES
Certificat de fin d’Etudes Pratiques Industrielles. – Simone RAOULT ;

Le 28 juillet 1923, page 3, 5ème colonne :

« Association Sportive
des Chantiers de la Gironde »
Convocations du Dimanche 29 juillet
1re équipe. – A 8 h. 30. Terrain du Foyer du Marin : MM Cavelier, Durier, Lecacheur, Michard, Levaslot..– Remplaçants : Raoult et Kühn.

Le 30 juillet 1923, page 3, 6ème colonne :

Dans la Région
Tourlaville
Institution Jeanne-d’Arc. – Melles O. Voisin, L. Raoult, M. Brandela, ont subi avec succès les épreuves de capacité.

Le 14 août 1923, page 3, 1ère colonne :

Etat Civil de Cherbourg
MARIAGES
Marcel Leclerc et Alice Raoult.

Le 16 septembre 1923, page 5, 1ère à 4ème colonnes :

Chronique Sportive
Aujourd’hui à 14 heures
Au Stade Jean-Jaurès […]
En football association :
U.S. Equeurdreville (1re)
contre
P.L. d’Octeville (1re)
[…]
P.L. d’Octeville                          Raoult
                            Cauvin                                          Galfossé
           Vincent                             Lair                                Croisy
  Pezet              Richard            Allain        Lehérissier            Matelot
                                                        O
Valognes          Vautier         Mouchel           Duhault             Gain
          V. Hamelin                    Laurent                 R. Le Bourgeois
                          Aumont                                     A. Hamelin
« U.S. d’Equeurdreville »   Personne

Le 19 septembre 1923, page 3, 2ème et 3ème colonnes :

Chronique Sportive
Les commentaires du Sportif

Football association
Après Southampton-« Stella », match très instructif pour un commencement de saison, nous venons d’assister à une rencontre Equeurdreville-Octeville, et j’avoue, personnellement parlant, qu’elle n’a pas emballé. Ne soyons toutefois pas trop chagrin et soyons d’accord pour laisser entendre que, plusieurs fois cependant, les engrenages se délièrent et que plusieurs assauts furent bien menés, surtout du côté Equeurdrevillais.
[…] Raoult fut splendide, plongeant comme un félin dans toutes les positions.

Le 23 septembre 1923, page 3, 5ème colonne :

P.L. Octeville
Convocations pour le 23 Septembre
1ère équipe. – A 8 heures, à la Bretonnière: Raoult, Cauvin, Gatfossé, Vincent, Lair, Croisy, Férey, Richard, Allain, Lehérissier, Matelot.

Le 03 octobre 1923, page 3, 2ème et 3ème colonne :

Chronique Sportive
Les commentaires du Sportif
Football association
Le match Octeville-Saint-Lô ne fut pas très plaisant à contempler. Ol faisait d’ailleurs trop chaud. De plus, la tenue des joueurs laissa à désirer. Pourquoi tolérer cette liberté de langage qui permet de comparer le ground de la Potinière de Deauville ? Un sifflet plus ferme eût certainement évité cette critique.
[…] Pendant la deuxième mi-temps. Octeville marqua à nouveau sur un beau centre eu but de son ailier droit, et c’est sur ce score de 2 à zéro que se termina une partie qui eût pu être nulle, Saint-Lô dominant légèrement […]
A Octeville, Raoult, Cauvin, Gatfossé et Férey furent les plus remarqués.

Le 02 décembre 1923, page 5, 1ère colonne :

Au stade Jean-Jaurès
A 14h.30 :
« U.S. Equeurdreville » (1re)
contre
P.L. d’Octeville (1re)
Match captivant à prévoir
Aujourd’hui, les amateurs des rencontres riches en nombreuses émotions seront gâtés. En effet, en match de Championnat, le « onze » homogène du P.L. d’Octeville vca se heurter au team premier de l’ « U.S. d’Equeurdreville ».
L’équipe des « verts » sera au complet, avec Raoult aux arrêts sûrs et aux plongeons remarquables dans les bois. En arrière, […]

Le 05 décembre 1923, page 3, 3ème à 6ème colonnes :

Equeurdreville se réveille, la grosse surprise de la journée. – Les deux équipes se présentent dans la formation suivante :
[…]
Octeville : Raoult, C…, Gatfossé. Pezet, Vincent, Loué, Ferey, J. Lair. Lehérissier, Richard et Matelot.
[…] Equeurdreville attaque, la balle voyage un peu de part et d’autre, puis soudain, à une allure vertigineuse, bien soutenue par ses demis, la ligne d’attaque des « blancs » descend vers les bois de Raoult. Les demis et les arrières verts sont passés en trombe. V… passe la balle à Duault, qui shoote et trompe le goal. Equeurdreville : 1 à zéro. Il y a 5 minutes que l’on joue.
[…] Après un nouveau centre de Gain, Gatfossé met en corner, Le Bourgeois shoote, Raoult sauve. A 30 mètres, après une série de passes faites avec science, V… vise le but, mais Raoult arrête encore. […] Le goal des « verts » arrête un nouveau tir de V…, toujours étourdissant et intrépide. […]
Puis l’attaque équeurdrevillaise s’ébranle à nouveau, et Gain mène la balle. Il se replie, shoote en coin, et la balle rentre à ras de terre dans le coin gauche. Raoult n’y peut rien. Score : 2 à zéro, en faveur d’Equeurdreville.
[…] Score : 3 à 1. On se demande si la défaite octevillaise ne provient pas d’un découragement des « verts », surpris par la vitesse d’exécution de leurs rivaux. Un bombardement de leurs buts survient, mais l’inter gauche des vainqueurs, gêné par un arrière adverse, met en dessus. Nouveau shot du même, Vautier suit, mais Raoult sort et sauve. Même répétition peu de temps après.
[…] Equeurdreville, enfin, se soulage. C’est au tour de Raoult de sauver une situation périlleuse. […]
Peu de temps après, Dupuit contrôlant bien sa balle, mène : Mouchel, bien placé, la reçoit et, faisant preuve de sang-froid, bombarde Raoult, qui encaisse. Score : 5 à 1. […]
Un corner contre Octeville survient, Raoult sauve toujours. […]
Puis, à la suite d’un croche-pied involontaire de Lair, un pénalty, magistralement donné par A. Hamelin, porte le score ) 6 à 1.

Le 09 décembre 1923, page 4, 2ème à 5ème colonnes :

Chronique Sportive
Stade du Foyer du Marin
A 14 h. 30 :
« A.S.C. Stella » (1re)
contre
P.L. d’Octeville (1re)
Un beau duel à prévoir
Les deux équipes se présenteront comme suit :
Octeville. – Goal : Raoult. – Arrières : Cauvin et Gatfossé. – Demis : Pezet, J. Lair, Vincent. – Avants : Férey, Mocquet, Lehérissier, Richard, Matelot.
« A.S.C. Stella ». – Goal : Leclerc. – Arrières : Allain et Duval. – Demis : Méheust, Loué, Poiidevin. – Avants : Galot, Civadier, Vaise, Savelli, Rouxel.
II est à prévoir une partie très acharnée entre les Stellistes et les « verts », qui ont remanié leurs lignes après leur récente défaite de la part des Equeurdrevillais, en retour de forme. […]
Qui gagnera ! Sportifs, n’en doutons pas. Les Cherbourgeois semblent supérieurs dans toutes leurs lignes. Le peu de résistance viendra surtout du fait de
l’introduction de Lair à sa place réelle et du brio de Raoult.

Le 30 décembre 1923, page 1, 4ème colonne :

Courrier maritime
Sont promus dans le corps des équipages de la flotte, pour compter du 1er janvier […] au grade de second maître manœuvre Plisson, Kerdraon, Raoult.

Le 13 février 1924, page 3, 1ère et 3ème colonnes :

Chronique sportive
Les commentaires du sportif

Football association
Le matche de sélections. – Tous les sportifs se plurent à constater que cette rencontre avait été fort bien mise sur pied, et que les joueurs avaient répondu avec un exemplaire empressement à l’appel adressé par leurs dirigeants, en vue de former l’équipe sélectionnée.
Les équipes se présentèrent comme suit :
Equipe A : Leclerc, A. Hamelin, Duval, Vincent, Loué, V. Hamelin, Gallot, Duault, Leroux, Lehérissier, Rouxel.
Equipe B : Raoult, Cauvin, Buaré, Le Bourgeois, Wamster, Méhoust, Férey, Juguin, Tesnière, Gain, Matelot.
Poidevin était donc remplacé par Méheust ; Mouchel par Leroux ; et Personne par Raoult.
[…]
Sélection cherbourgeoise
A la suite du match de sélection, l’équipe cherbourgeoise a été ainsi formée :
Goal : Raoult. – Arrières : A. Hamelin, Cauvin. – Demis : Le Bougeois, Loué, Méheust. – Avants : Gallot, Duault, Tesnière, V. Hamelin, Rouxel.
Les matches de dimanche prochain
Comme matches importants, deux seront disputés : P.L. Octeville (1) et Réserve Octeville contre Réserves « Stella ».
C’est avec une vive joie que nous verrons aux prises les sélectionnés définitifs : Cauvin, Raoult, Loué, Méheust, Gallot et Rouxel.
Cette partie s’annonce comme devant être ardemment disputée. […]

Le 14 février 1924, page 3, 1ère colonne :

Chronique sportive
Football association
Sélection cherbourgeoise
La Commission sportive du District de Basse-Normandie, qui s’est réunie mardi après-midi, au « Café du Grand Balcon », a composé les équipes suivantes, qui se rencontreront dimanche 24 février, sur le Stade d’Equeurdreville.
Sélection cherbourgeoise. – Goal : Raoult, - Arrières : A. Hamelin, Cauvin. – Demis : Le Bourgeois, Loué, Méheust. – Avants : Gallot, Duault, Tesnière, V. Hamelin, Rouxel.
[…]

Le 20 février 1924, page 3, 3ère colonne :

Chronique Sportive
Les commentaires du Sportif
[…]
Le match « Stella »-Octeville fut donc mené avec acharnement de part et d’autre, et, en première mi-temps principalement, les descentes effectuées par deux lignes d’attaque très mobiles et bien constituées ne purent aboutir, parce que le trou était béant derrière elles. Que de hors jeu ! Que de touches ! Et les coups francs ! Ils tombaient à la place de la neige, qui ne put se décider à tomber, à notre grande joie.
Les deux gardiens de buts furent bons : Hawtree fut cependant un peu hésitant dans l’un de ses derniers arrêts. Raoult ne pouvait bloquer le shot de Klein, bien appliqué sur le poteau.
[…]

Le 22 février 1924, page 3, 4ère colonne :

Chronique sportive
Match de sélection du 24 février
[…] Une défense solide : Raoult, Hamelin, et Cauvin.

Le 23 février 1924, page 3, 2ère colonne :

Chronique sportive
Demain Dimanche à 14h.15 :
Sélection cherbourgeoise
Contre reste de Basse-Normandie
[Du côté cherbourgeois, nous aurons Raoult dans les buts, un jeune goal d’avenir, décidé à intervenir énergiquement ; […]

Le 24 février 1924, page 3, 1ère colonne :

Chronique sportive
Football association
Au Stade Jean-Jaurès
Sélection cherbourgeoise
Contre reste de Basse-Normandie
A 14h.30, Aujourd’hui Dimanche
Les deux équipes seront les suivantes : […]
Cherbourg. – But : Raoult (P.L.O.). […]

Le 26 février 1924, page 3, 2ème colonne :

Chronique sportive
Football association
Les résultats du Dimanche
Match de Sélection : Cherbourg vainqueur par 8 buts à 1. […]
Enfin, les visiteurs pressent Raoult, qui sauve bien, mais Hervieu place un shot qui ne pardonne pas. […]

Le 27 février 1924, page 3, 4ème colonne :

Chronique sportive
Football association
Quant à Raoult, il sut se tirer à son avantage de dangereuses positions, mais il ne vit pas souvent la balle.
[…] Ce n’est que sur la fin que Hervieu put placer un beau shot , que Raoult ne pouvait que laisser rentrer.

Le 3 mars 1924, page 3, 5ème colonne :

Chronique sportive
Football association
Les résultats du Dimanche
« Union Sportive d’Equeurdreville » bat P.L. d’Octeville par 3 buts à zéro. […]
Les buts furent rentrés : par valognes, d’un shot-éclair, après 25 minutes de jeu ; par gain, sur faute de Raoult, à 6 mètres des bois ; par Duault. Sur un terrain glissant, rendant le contrôlle de la balle difficile, le meilleur a gagné.
Equeurdreville est donc champion du groupe A.

Le 5 mars 1924, page 3, 2ème à 4ème colonnes :

Chronique Sportive
Les commentaires du Sportif
Championnat de Basse-Normandie :
Equeurdreville champion du Groupe A. –
Le patch débute sous la pluie. Equeurdreville a le coup d’envoi et se porte immédiatement vers les buts de Raoult. […] Faute contre Octeville. Off side de Valognes, Victor Hamelin, qui s’est rabattu sur l’aile, fait un bel essai : Raoult sauve de justesse […]
Equeurdreville 1 ; Octeville, zéro.
Ce but stimule un instant les Octevillais, qui contraignent Personne à mettre en corner : Matelot place derrière : Toulorge faiblement à côté, et les bois de Raoult sont à nouveau menacés […] Mouchel shoote : Raoult plonge, sauve ; c’est la mi-temps.
Savante descente des « blancs », Raoult dégage au poing. L’arrière gauche des « verts » manque la réception d’une balle qui reste bloquée devant les buts : Raoult surgit, dégage avec le pied, mais Gain, qui s’est replié, reçoit le ballon, passe le goal, emporté dans son élan, et, à 6 mètres, dans les buts vides, n’a aucun mal à marquer.
Equeurdreville, 2 buts ; Octeville, zéro. Dès la remise en jeu, Personne doit dégager à deux reprises, Mouchel s’échappe, shoote : l’arrière droit loupe et le centre-avant des « blancs » place une balle, que Raoult arrête en plongeant et dégage vivement. […] Lebourgois botte bien deux corners, mais sans résultat. Raoult reçoit dans les mains une balle envoyée par Mouchel ; il dégage. Duault reprend et porte la marque à 3. […]
Les « verts » jouèrent avec énergie jusqu’au coup de sifflet final […] Raoult : à ce dernier, il faut reprocher l’abus des dégagements au pied ; cela coûta d’ailleurs un but à son équipe ; les autres ne lui sont pas imputables, et il sauva souvent ses buts en danger.    (…)

Le 19 avril 1924, page 3, 2ème colonne :

Chronique Sportive
Nos meilleurs footballeurs locaux dans la danse
[…] Nos meilleurs gardiens de buts : Leclerc, Personne, Raoult.

Le 22 avril 1924, page 1, 6ème colonne :

Chronique sportive
Football association

Le « Tournoi de Pâques »
« C.A. Vitry » bat Entente « Groupe Sportif » - Octeville par 2 buts à zéro. […]
Les deux vaincus de la veille fournirent le meilleur d’eux-mêmes, mais le « C.A. de Vitry », grâce à son excellente ligne de demis, ainsi qu’à Dargols, Kener et Platri en avants, put deux fois tromper Raoult […]

Le 10 mai 1924, page 3, 6ème colonne :

Pertes et trouvailles
[…]
Perdu en ville, un portefeuille contenant une assez forte somme, divers papiers et une carte d’électeur eu nom de Raoult Edmond, 50, rue Carnot, Tourlaville, Rapporter à cette adresse. Récompense.

Le 01 juin 1924, page 5, 1ère et 4ème colonnes :

Avis de décès
[…]
Vous êtes priés de bien vouloir assister aux convoi, service et inhumation de
Adrien-George-Lucien RAOULT
Décédé le 30 mai 1924, dans sa 6è année, au domicile de ses parents, rue Carnot (impasse Simon), Tourlaville, qui auront lieu le Lundi 2 juin, à 4 heures du soir, en l’église St-Joseph des Mielles, de Tourlaville.
De la part de :
Monsieur Lucien RAOULT, dessinateur aux Chantiers et Ateliers de la Gironde, son épouse née DELACOUR, et leurs enfants ;
Monsieur Edmond DELACOUR, retraité de la Marine, son épouse née LEGENDRE, et leurs enfants ;
Et de leurs familles.

Tourlaville
Etat Civil […]
Déces : Adrien Raoult, 5 ans, impasse Simon.

Le 12 juin 1924, page 3, 2ème colonne :

Avis de décès
Madame Veuve MARTHE, 13, rue Amiral-Dabosville, à Cherbourg ;
Monsieur Maurice MARTHE, représentant de commerce à Paris ;
Monsieur Henri RAOULT, agent technique de 2me classe de la Marine, à Cherbourg, son épouse, née MARTHE, et leurs Enfants ;
Mademoiselle Germaine MARTHE ;
Monsieur Philibert LEFRANCOIS, Commis principal de 1re classe, de la Marine, en retraite, à Cherbourg, et ses Enfants ;
Monsieur Alphonse LEFRANCOIS, Officier de 2me classe, de Directions de Travaux, en retraite ;
Monsieur Victor MARTHE, Mécanicien à Paris, son épouse, née MAUPOINT, et leurs Enfants ;
Les familles RAOULT, MAUPOINT, LE REY, NEEL ;
Ont la douleur de vous faire part de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Monsieur Henri-Philibert MARTHE,
Chef de Factorerie de la Compagnie
Générale de l’Afrique Française,
A Abidjan (Côte-d’Ivoire)
leur Fils, Frères, Beau-Frère, Neveu, Cousin et Parent, décédé le 17 mai 1924, à l’âge de 32 ans, à bord du vapeur Roma.
Et vous prient de vouloir bien assister à la Messe qui sera dite pour le repos de son âme, en l’Eglise Notre-Dame du Vœu, le Dimanche 15 juin 1924, à 8 heures.

Le 15 juin 1924, page 3, 1ère colonne :

Etat-Civil de Cherbourg
Décès
Germaine Raoult, 17 ans, s.p., rue Vintras, 33.

[…]
Monsieur RAOULT Raoul, contremaitre forgeron, aux Ateliers J. Hamel, son épouse née LETERRIER ;
Mademoiselle Simonne RAOULT ;
Et la famille ;
Ont la douleur de vous faire part de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Mademoiselle
Germaine-Maria-Denise RAOULT
leur fille, sœur et parente, décédée à l’âge de 18 ans, munie des Sacrements de l’Eglise.
Et vous prient de vouloir bien assister à ses convoi et inhumation, qui auront lieu le Lundi 16 juin, à 16 heures précises, en l’église St-Joseph des Mielles.
On se réunira à la maison mortuaire, 33, rue Vintras, à Cherbourg.
Il ne sera pas envoyé de lettres de faire-part, le présent avis en tenant lieu.
Un service huitain sera célébré pour le repos de son âme, en l’église St-Clément, sa paroisse, le Samedi 21 juin 1924, à 9 heures du matin.
(Pes Funèbres Gles, 12, r. T.-Carrée. T.3-27)

Le 16 juin 1924, page 3, 3ème colonne :

Madame Veuve MARTHE, 13, rue Amiral-Dabosville, à Cherbourg ;
Monsieur Maurice MARTHE, représentant de commerce à Paris ;
Monsieur Henri RAOULT, agent technique de 2me classe de la Marine, à Cherbourg, son épouse, née MARTHE, et leurs Enfants ;
Mademoiselle Germaine MARTHE ;
Monsieur Philibert LEFRANCOIS, Commis principal de 1re classe, de la Marine, en retraite, à Cherbourg, et ses Enfants ;
Monsieur Alphonse LEFRANCOIS, Officier de 2me classe, de Directions de Travaux, en retraite ;
Monsieur Victor MARTHE, Mécanicien à Paris, son épouse, née MAUPOINT, et leurs Enfants ;
Les familles RAOULT, MAUPOINT, LE REY, NEEL ;
Remercient sincèrement toutes les personnes qui leur ont témoigné de la sympathie à l’occasion du décès de
Monsieur Henri-Philibert MARTHE,
Chef de Factorerie de la Compagnie
Générale de l’Afrique Française,
A Abidjan (Côte-d’Ivoire)

Le 19 juin 1924, page 3, 1ère colonne :

Monsieur RAOULT Raoul, contremaitre forgeron, aux Ateliers J. Hamel, son épouse née LETERRIER ;
Mademoiselle Simonne RAOULT ;
Et la famille ;
Remercient bien sincèrement  les personnes qui leur ont témoigné de la sympathie à l’occasion du décès de
Mademoiselle
Germaine-Maria-Denise RAOULT
Un service huitain sera célébré pour le repos de son âme, en l’église St-Clément, sa paroisse, le Samedi 21 juin 1924, à 9 heures du matin.
(Pes Funèbres Gles, 12, r. T.-Carrée. T.3-27)

http://www.normannia.info/presse/presse_consultation.php?pr_titre=&searchtype=a&type_date=1&rs_kw=raoult&rs_to=&rs_from=&rs_on=&rs_annee=&rs_mois=&rs_jour=&ra_titre_per%5B%5D="Le%20Cherbourg-Éclair"&ra_titre_per%5B%5D="Le%20Coup%20de%20canon"&ra_titre_per%5B%5D="Le%20Crachin%20cherbourgeois"&ra_titre_per%5B%5D="Le%20Journal%20de%20Cherbourg%20et%20du%20département%20de%20la%20Manche"&ra_type_journal%5B%5D=&ra_zone_geo%5B%5D=&q=cat%3Apresse+AND+%28pr_titre%3A%22Le+Cherbourg-%C3%89clair%22+OR+pr_titre%3A%22Le+Coup+de+canon%22+OR+pr_titre%3A%22Le+Crachin+cherbourgeois%22+OR+pr_titre%3A%22Le+Journal+de+Cherbourg+et+du+d%C3%A9partement+de+la+Manche%22%29+AND+fulltext%3Araoult&start=367&rows=1&version=2.2

Le 13 août 1924, page 3, 6ème colonne :

Fête sportive et gymnique
Résultats :
Seniors. […] 1.500 mètres. – 1. Pitrave (Jeune France) ; 2. Raoult (Stella-Maris) ; 3. Clément (E.S.) ; 4. Didenot (E.S.).

Le 13 septembre 1924, page 3, 4ème colonne :

Au stade Jean-Jaurès. à 14 heures : Entente Octeville- « Goupe Sportif » contre « M.S. d’Equeurdreville » (1). – Comme on peut le voir par ailleurs, la phalange que l’Entente a mis sur pied se pose un peu là, et ce sera avec joie que les sportifs reverront Raoult dans les bois, Cauvin […]

Le 17 septembre 1924, page 3, 4ème colonne :

« U.S. d’Equeurdreville » (1) bat Sélection Entente-« Groupe » (1), par 5 buts à 3. – A première vue, ce score semble bizarre. Les défenses auraient donc flanché ! Nous pensons plutôt que ce sont les demis qui en sont responsables, laissant passer deux lignes d’avants concluant bien leurs efforts.
500 personnes assistaient à cette rencontre.
Dès le début, les « blancs » se précipitent vers les buts des « verts » et mettent ces derniers dans une position critique. E. Hamelin faisant sa rentrée et n’ayant pas joué depuis un an, s’essaie et, coup sur coup, trompe deux fois Raoult. […]

Le 20 septembre 1924, page 3, 2ème colonne :

Au stade de la Marine : « Groupe Sportif » (1 et R.) contre P.L. Octeville (1 et R.). – Le match des Réserves aura lieu à 13h.30. et celui des équipes premières à 15 heures. […]
Nous avons le plaisir de communiquer ci-dessous à nos lecteurs la composition de l’équipe octevillaise qui s’annonce redoutable. Qu’on lise :
Raoult, Cauvin, […]

Le 24 septembre 1924, page 3, 3ème colonne :

« Groupe Sportif » (1) bat P.L. Octeville (1), par 2 buts à 1. – A notre grande surprise, toute la première mi-temps fut à l’avantage du « Groupe » grâce au jeu scientifique déployé par le « onze », qui menaça sérieusement les bois de Raoult. A la quinzième minute, sur mauvais heading de Cauvin, Raulin, l’excellent avant-centre des Groupistes, marqua un but imparable. Quelques instants après, ce fut au tour de Venturini, qui faisait sa rentrée, de tromper une seconde fois Raoult, après plusieurs essais au but.
[…] Chez les Octevillais, on sentit que l’équipe n’était pas dans sa meilleure condition. C’était d’ailleurs leur premier match sérieux de la saison. Les meilleurs furent Raoult, Vincent, Laë et Lehérissier. […]

Le 16 octobre 1924, page 2, 3ème et 4ème colonnes :

Bureau de Bienfaisance
Œuvre d’assistance par le jardin
Distribution des récompenses
Dimanche 5 octobre 1924, a eu lieu dans la salle de réunion du Bureau de Bienfaisance, sous la présidence de M. Corbière, Président de la Société d’Horticulture d l’arrondissement, assisté des membres de la Commission administrative de l’Etablissement charitable, la distribution des récompenses accordées aux détenteurs de jardins ouvriers qui se sont fait le plus remarquer en 1924, pour la bonne tenue de leur culture et l’aspect de leur récolte.
[…]
M. Lemarié, secrétaire général du Bureau de Bienfaisance, donne lecture du palmarès : […]
Mentions Bien et Assez bien : […] Groupe Duhamel […] Raoult

Le 6 mai 1925, page 3, 2ème colonne :

Cabinet F. DELIVET
65, rue François-Lavielle, Cherbourg
(R.C. Cherbourg 3.526)
Cession de Fonds de Commerce
1er avis. – Suivant acte s.s.p., en date de Cherbourg du 1er mai 1925, enregistré à Cherbourg, le 5 mai 1925, folio 99, case 5, Mme Marguerite DOREY, épouse de M. Joseph MOUCEHL, demeurant à Cherbourg, rue Hélain, 62, agissant tant au nom personnel qu’en sa qualité d’administratrice provisoire des biens de son mari, la dite dame dûment autorisée par la loi, a vendu à M. René MARGUERIE et Mme Amélie RAOULT, son épouse, demeurant ensemble à Cherbourg, rue des Ormes, 54, le fonds de commerce de débit-épicerie, mercerie et crèmerie, par elle exploité à Cherbourg, rue Hélain, 62.
L’entrée en jouissance a eu lieu le 1er mai 1925.
Les oppositions au paiement  du prix devront être faites au plus tard dans les dix jours qui suivront la seconde insertion du présent avis, au domicile élu par les parties, au cabinet de M. Delivet, agent d’affaires, 55, rue François-la-Vieille, à Cherbourg.
Pour premier avis : F. DELIVET.

Le 16 mai 1925, page 4, 1ère colonne :

Cabinet F. DELIVET
65, rue François-Lavielle, Cherbourg
(R.C. Cherbourg 3.526)
Cession de Fonds de Commerce
2ème avis. – Suivant acte s.s.p., en date de Cherbourg du 1er mai 1925, enregistré à Cherbourg, le 5 mai 1925, folio 99, case 5, Mme Marguerite DOREY, épouse de M. Joseph MOUCHEL, demeurant à Cherbourg, rue Hélain, 62, agissant tant au nom personnel qu’en sa qualité d’administratrice provisoire des biens de son mari, la dite dame dûment autorisée par la loi, a vendu à M. René MARGUERIE et Mme Amélie RAOULT, son épouse, demeurant ensemble à Cherbourg, rue des Ormes, 54, le fonds de commerce de débit-épicerie, mercerie et crèmerie, par elle exploité à Cherbourg, rue Hélain, 62.
L’entrée en jouissance a eu lieu le 1er mai 1925.
Les oppositions au paiement  du prix devront être faites au plus tard dans les dix jours qui suivront la seconde insertion du présent avis, au domicile élu par les parties, au cabinet de M. Delivet, agent d’affaires, 55, rue François-la-Vieille, à Cherbourg.
Pour deuxième avis : F. DELIVET.

Le 2 juillet 1925, page 4, 6ème colonne :

A VENDRE, grand camion, roues bois, s’adresser chez M. RAOULT, 33, rue Vintras, Cherbourg.

Le 5 juillet 1925, page 4, 4ème colonne :

Certificat d’études primaires
Centre de Cherbourg
Filles
Ecole privée rue Emile-Zola. – […] Raoult

Le 19 juillet 1925, page 4, 4ème colonne :

Adjudication, en l’étude, le mercredi 29 juillet 1925, à 2 heures (heure légale), des immeubles ci-après, appartenant à Mme veuve Raoult, née Dubosq, et à ses enfants :
Commune de FERMANVILLE
1er LOT. – Les ruines et l’emplacement d’une maison sise au hameau de Bas (Inglemare), n° 20 p, section D, pour 66 centiares.
2ème LOT. – Labour, nommé le Clos de Dessous le Pied, contenant environ 19 ares, et une lande y tenant, d’une superficie de 30 ares, n°1152, section D.
3ème LOT. – La Couplière, herbage, contenant environ 12 ares, n°1243, section D.
4ème LOT. – Les Devises, jannière et taillis, en 3 parcelles, contenant un hectare vingt ares, n°394, section B.
Entrée en jouissance immédiate.

Le 26 juillet 1925, page 6, 2ème colonne :

Adjudication, en l’étude, le mercredi 29 juillet 1925, à 2 heures (heure légale), des immeubles ci-après, appartenant à Mme veuve Raoult, née Dubosq, et à ses enfants :
Commune de FERMANVILLE
1er LOT. – Les ruines et l’emplacement d’une maison sise au hameau de Bas (Inglemare), n° 20 p, section D, pour 66 centiares.
2ème LOT. – Labour, nommé le Clos de Dessous le Pied, contenant environ 19 ares, et une lande y tenant, d’une superficie de 30 ares, n°1152, section D.
3ème LOT. – La Couplière, herbage, contenant environ 12 ares, n°1243, section D.
4ème LOT. – Les Devises, jannière et taillis, en 3 parcelles, contenant un hectare vingt ares, n°394, section B.
Entrée en jouissance immédiate.

Le 14 août 1925, page 3, 1ère colonne :

Etat Civil de Cherbourg
Décès
Eugénie Dubosq, veuve Raoult, 83 ans, s.p., rue des Fossés, 16.

Avis de Décès
Monsieur Emile LEGEARD, Débitant, et son épouse née RAOULT ;
Monsieur Louis RAOULT, Maître des Directions du Port, et son épouse née DUBOSQ ;
Monsieur Bienaimé RAOULT, quartier-maître des Directions de Port, son épouse née PERGEAULT, et leurs enfants ;
M. Roger FEUILLIE, ouvrier à l’Arsenal, et son épouse née GOHEL,
Madame Veuve Jules GOHEL, née RAOULT ;
Monsieur Georges GOHEL et son épouse ;
Les familles RAOULT, DUBOSQ, AMBROIS, LEGENDRE, HAINNEVILLE, LAVENU, Parents et Amis ;
Ont la douleur de vous faire part de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Madame
Veuve Eugénie-Marie-Victoire
RAOULT
née DUBOSQ
leur mère belle-mère, grand’mère, tante, grand’tante et cousine, décédée chez ses enfants, 16, rue des Fossés, le 12 août 1925, à l’âge de 83 ans, munie des Sacrements de l’Eglise.
Et vous prient de bien vouloir assister aux Convoi, Service et Inhumation, qui auront lieu le 14 août, à 13h.30, en la basilique Ste Trinité sa paroisse.
On se réunira à la maison mortuaire, rue des Fossés, 16.
Une messe huitaine sera célébrée pour le repos de son âme, en la basilique Saint-Trinité, le Jeudi 20 août, à 8 heures.
Il ne sera pas envoyé de faire-part, le présent avis en tenant lieu.
(Pes Funèbres Gles, 12, r. T.-Carrée. T. 3-27)

Le 15 août 1925, page 3, 1ère colonne :

REMERCIEMENTS
Monsieur Emile LEGEARD, Débitant, et son épouse née RAOULT ;
Monsieur Louis RAOULT, Maître des Directions du Port, et son épouse née DUBOSQ ;
Monsieur Bienaimé RAOULT, quartier-maître des Directions de Port, son épouse née PERGEAULT, et leurs enfants ;
M. Roger FEUILLIE, ouvrier à l’Arsenal, et son épouse née GOHEL,
Madame Veuve Jules GOHEL, née RAOULT ;
Monsieur Georges GOHEL et son épouse ;
Les familles RAOULT, DUBOSQ, AMBROIS, LEGENDRE, HAINNEVILLE, LAVENU, Parents et Amis ;
Remercient bien sincèrement toutes les personnes qui leur ont témoigné des marques de sympathie à l’occasion du décès de
Madame
Veuve Eugénie-Marie-Victoire
RAOULT
née DUBOSQ
Une messe huitaine sera célébrée pour le repos de son âme, en la basilique Saint-Trinité, le Jeudi 20 août, à 8 heures.
(Pes Funèbres Gles, 12, r. T.-Carrée. T. 3-27)

Le 13 novembre 1925, page 3, 5ème colonne :

VALOGNES
Etat-Civil
- DECES : Du 10 : Eugénie Yvetot, femme Raoult, 47 ans, rue du Bourg-Neuf.

Le 05 janvier 1926, page 3, 1ère colonne :

Vous êtes priés de vouloir bien assister aux Convois, Service et Inhumation de
Monsieur RAOULT Adrien-Lucien
Dessinateur
Aux Chantiers et Ateliers de la Gironde
Décédé en son domicile, à Tourlaville, rue Carnot (impasse Simon), muni des Sacrements de l’Eglise.
Qui auront lieu le Jeudi 7 janvier 1926, à 9h.30, en l’église Saint-Joseph des Mielles, sa paroisse.
Une messe huitaine sera célébrée pour le repos de son âme en l’église St-Joseph des Mielles, le Mercredi 13 Janvier, à 8 heures.
De la part de :
Madame RAOULT, née DELACOUR, sa veuve, et de ses enfants ;
Monsieur Edmond DELACOUR et son épouse née LEGENDRE, ses beaux-parents ;
Et de toute la famille.
Prière de n’envoyer ni fleurs ni couronnes.

Le 07 janvier 1926, page 3, 6ème colonne :

Dans la Région
Tourlaville
Etat-Civil
Adrien Raoult, 51 ans, dessinateur, rue Carnot, impasse Simon.

Le 09 janvier 1926, page 3, 2ème colonne :

De la part de :
Madame Adrien RAOULT, née DELACOUR, sa veuve, et de ses enfants ;
Monsieur Edmond DELACOUR et son épouse née LEGENDRE, ses beaux-parents ;
Et de toute la famille.
Remercient bien sincèrement toutes les personnes qui leur ont témoigné leur sympathie en assistant aux Service, Convoi et Inhumation de
Monsieur Adrien-Lucien Raoult
Une messe huitaine sera dite pour le repos de son âme, le Mercredi 13 Janvier, à 8 heures précises, en l’église St-Joseph des Mielles, sa paroisse.

Le 29 mars 1926, page 2, 2ème colonne :

Monsieur RAOULT Raoul, contremaître forgeron aux Ateliers J. Hamel, son épouse née LETERRIER, et la Famille ;
Ont la douleur de vous faire part de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de
Mademoiselle Simone-Augustine
RAOULT
leur fille et parente, décédée à Cherbourg, le 27 mars 1926, à l’âge de 18 ans, munie des Sacrements de l’Eglise.
Et vous prient de bien vouloir assister aux Convoi, Service et Inhumation, qui auront lieu le Mardi 27 Mars, à 16 heures, en l’Eglise Saint-Joseph des Mielles, à Tourlaville.
La levée du corps se fera à la maison mortuaire, à Cherbourg, rue Vintras, n°33, à 15h. ½.
Un service huitain sera célébré, pour le repos de son âme, en l’Eglise Saint-Clément, sa Paroisse, le Mardi 6 avril, à 9 heures.
Il ne sera pas envoyé de faire-part, le présent avis en tenant lieu.
(Pes Funèbres Gles, 12, r. T.-Carrée, T. 3-27)

Le 31 mars 1926, page 5, 2ème colonne :

Monsieur RAOULT Raoul, contremaître forgeron aux Ateliers J. Hamel, son épouse née LETERRIER, et la Famille ;
Remercient bien sincèrement toutes les personnes qui leur ont témoigné des marques de sympathie à l’occasion du décès de
Mademoiselle Simone-Augustine
RAOULT
Un service huitain sera célébré, pour le repos de son âme, en l’Eglise Saint-Clément, sa Paroisse, le Mardi 6 avril, à 9 heures.
(Pes Funèbres Gles, 12, r. T.-Carrée, T. 3-27)

Le 01 avril 1926, page 3, 3ème colonne :

Un conducteur tombe
D’un train en marche
Un accident qui eût pu avoir les plus graves conséquences s’est produit sur la ligne de Coutances.
Le train 5.213 passait entre Néhou et Bricquebec, lorsque son conducteur, M. Alfred Raoult, voulut regarder les signaux, et en se penchant, tomba de sa vigie sur la voie.
Par bonheur, à ce moment, le train allait à une vitesse modérée. M. Raoult s’en tira avec une entorse au genou et des contusions à la cuisse droite. M. le docteur Renault lui a ordonné du repos.

Le 09 avril 1926, page 3, 2ème colonne :

AVIS DE DECES
Vous êtes priés de vouloir bien assister aux Convois, Service et Inhumation de
André-Maurice-Lucien RAOULT
décédé le 8 avril 1926, à l’âge de quatre mois, chez sa mère, rue Carnot, 106 (impasse Simon), à Tourlaville.
Qui auront lieu le Samedi 10 Avril 1926, à 2h. ½, en l’église Saint-Joseph des Mielles.
De la part de :
Madame veuve Lucien RAOULT, née DELACOUR, et ses enfants (sa mère, et ses frères et sœurs) ;
Monsieur Edmond DELACOUR, retraité de la Marine, et son épouse n&eac