Ecritoire de Cherbourg 1626-1637

 

5 E 11209 - Registre notarial - Ecritoire de Cherbourg


Acte de délaissance (vente) du 2 mars 1629 :
Photos de Fabienne HEUSEY et transcription partielle de Jean-Marc RAOULT

« Fut présent honneste Sieur Louys Le
Verdier, bourgeois de Cherbourg, lequel en son bon gré
etc vendyt affin etc à honneste Sieur Anthoisne
RAULT bourgoys dudict lieu […]
Ung petit jardin pottager en cloturé
faysant la tierce partye de cinq perchées
de terre […] »

[…] « Guillaume Le Verdier père dudict vendeur, quérable,
Thomas Rault père dudict acquerreur »

5e11209 cherbourg 2 3 1629 1
5e11209 cherbourg 2 3 1629 2
  •  

Contrat de mariage du 20 juin 1629 :
Photos de Fabienne HEUSEY et transcription partielle de Jean-Marc RAOULT

« Pour parvenir au mariage espere après les
Solennités de notre mère saincte église des personnes
de Thomas Dantan fils et ysné en loial et
legitime mariage de Jacques Dantan et Guillemine
Moustier ses père et mère, et de Marie aussy
ysné de loial mariage de deffunct honneste
homme Richard de Launay et de Thomasse
Onistre ses père et mère. »
Page 2, parmi les témoins : Thomas RAOUT

5e11209 cherbourg 20 6 1629 1
5e11209 cherbourg 20 6 1629 2
5e11209 cherbourg 20 6 1629 3

 

 

5 E 11210 - Registre notarial - Ecritoire de Cherbourg


Acte de transaction du 15 avril 1633 :
Photos et transcription partielle de Jean-Marc RAOULT

L’an mil six centz trente trois le quinze
Jour d’avril à Cherbourg, avant midy, […]
Il a été accordé entre Maistre Guillaume
Cauvin et Maistre Secllon son gendre
[...] pour et en lieu d’une tannière
Et jardin à luy baillé à jouir en
Attendant le remboursement de vingt
Livres et [...] »

Page 2, parmi les témoins : Maistre Thomas RAUT
Signé : Raoult


Acte de délaissance (vente) du 27 avril 1633 :
Photos de Fabienne HEUSEY et transcription partielle de Jean-Marc RAOULT

«                     +
L'an mil six centz trente trois le vingt
sept jour d'apvril, à Cherbourg, avant midy,
devant les tabellions royaux dudict lieu. Fut présent
Robert d'Arras filz puysney et héritier en
sa partie de deffuncts Richard d'Arras et
Guillemyne RAULT ses père et mère [...]
de Cherbourg. Lequel en use quallité de son
bon gré et vollontey vendyt affin [...]
honnette homme Pierre d'ARRAS son frère
[...] dudict lieu à ce présents pour luy et ses
\fiz audict acquérieur/ hoirr, une salle assize en la Grande Rue
de ladicte ville, soubs les avantz solliers1
en laquelle y a une bouttique par devers
ladicte Grand Rue […]
Et telle qu'elle avoit esté acquise par leursdicts
deffunctz pere et mere de Thomas
Bonnyssent, Jean et Gilles dicts Bonnyssent, ses filz,
et qu'elle est escheue au partage dudict Robert,
faict avec sesdicts freres [...]

Page 3
[...] le
cas esstant et [...] ledict
acquereur du louage faict pas ledict
vendeur à Pasquette RAULT veuve
de Robert NOURRY pour le temps d[...]
à échoir [...] »

1 :  partie en encorbellement.

5 E 11212 - Registre notarial - Ecritoire de Cherbourg


Acte de délaissance (vente) du 2 mars 1629 :
Photos de Fabienne HEUSEY et transcription partielle de Jean-Marc RAOULT

« L’an mil six centz trente cinq le vingt
six jour de novembre à Cherbourg apprès
midy devant les tabellions royaux dudict
lieu. Fut présent discrète personne Maistre Jean
RAOULD prêtre de la paroisse de Nacqueville,
lequel vollontairement a faict [perussion] et délaissance
affin etc à honneste homme Richard Mahieu bourgeois
de Cherbourg en quallité de tutteur des
enffant myneurs de deffunct Pierre Mahieu […]

 

5 E 11214 - Registre notarial - Ecritoire de Cherbourg


Acte de délaissance du 27 septembre 1636 à Cherbourg,
Photos de Fabienne HEUSEY et transcription de Jean-Marc RAOULT
Folios 10 et 11 resctos-versos

            Dudict jour et an à Cherbourg apprès
            midy devant lesdicts tabellions
Fut présent Maistre Thomas Raoult,
Sieur d'Haulteville, bourgeoys de Cherbourg, tenent
héritier de deffunct Maistre Françoys Raoult son père,
vyvant bourgeois dudict lieu. Et en cette quallité
a vollontairement vendu quitté, ceddé et délaissé affin etc
à honneste homme Macé FLeury, pour luy et
Marie Robin sa femme, présents, peur eux et
leurs hoirs, ung corps de logis, de fond en
comble contenant salle, chambre et grenier,
avec ung petit circuyt1 estant au derière
de la dicte maison, servant a présent a usage de cellier
encor nez double, et au hault duquel cellier y a
ung chauffepied pendu. Le toult entretenant
ensemble couvert d'ardoize et assis en la rue du Nouet,
dite rue a bled, et qui est la maison où ledict
vendeur a toujours faict sa demeure, et ezt
encor de présent, jouxte et butte Maistre Jean Girault,
Sieur du bricque, Maictre Germain Robin ptre, Thomas
Orenge, et ladicte rue, le toult pour partye faisant

buts et costéez, tenus du Roy notre Sire, compris
a la présente vente, tous les droitctz et libertez
à ladicte maison et cellier a partenant. Et fut faicte
la présente vente, par le prix et somme de
quattre centz soixante livres tournoiz pour principal et
de laquelle somme, il en a esté laissé par le vendeur
aux mains desdicts acquereurs la somme de
quattre cent livres tournoiz pour retirer et descharger
des mains d'honneste homme Anthoine Raoult son filz
en loy, ung autre corps de logis vis à vis de
celuy présentement vendu, que ledict vendeur avant
engagé à sondict jendre par le traicté de
mariage de luy et de Marye Raoult, fille
dudict vedeur. Savoir troict centz livres
pour faire l'admortissement de trente livres
de rente promise à ladicte Marye et deux
centz livres tournoiz pour suplément de don mobil
et pot de vin recours audict traité. Et pour
les cent livres d'oultreplus dudict traité
ledict Maistre Thomas Raoult en demeurer encore
redebvation enverrs sondict jendre. Et pour
demeurer quitte desquelz cent livres tournoiz
d'oultreplus ledict cendeur consent et accordde
que ledict Anthoine, présent et acceptant jouyse encore
séantement de ladicte maison, quattre années
consentyent seullement à commencer de ce jourd'huy
et finissant à pareil jour. Apprès lesquelles
années quattre années de jouyssance expirez
ledict Maitre Thomas entrera en la plaine
pocession et jouissance de ladicte maison. A ce
présent, comme dessus, ledict Anthoine Raoult,
lequel pour luy et sadicte femme a vollontairement accepté,
et eu pour agreable, le contr présent contract

et a recongneu que du nombre de ladicte somme
de quattre centz livres tournoiz ainsy deneuree aux
mains desdicts acquéreurs pour la cause cy
devant dictée. Il luy en a esté présentement compté
et payé par yceux acquerreurs pour et en l'acquit
et descharge dudict vendeur, la somme de deux
centz cinquante livres tournoiz en or et argent
comptant au cours de l'ordonnance et dont etc
Et pour la somme de cent cinquante
livres tournoiz restantz encore du nombre desdicts
quattre centz lesdicts mariés acquerreurs en ont
vollontairement sur eux créé et constitué audict Anthoine
en pareil, ce acceptant pour luy et sadicte femme,
aussy à la descharges d'icelluy vendeur, le nombre
de dix livres dix sols tournoiz de rente hyppotteque
à prendre sur tous leurs biens à tel
et pareil que ce j jour que ce jourd'huy et dont
ilz se pourront affranchir toult loyer
et quante payant audict Anthoine pour et
endict nom pareille somme de cent cinquante
livres tournoiz. Et à ce moyen, ledict Anthoine c'est
tenu content de ladicte somme de quattre
centz livres tournoiz en l'acquit que dessus et
partant ladicte rente de trente livres tournoiz
demeurer du toult estainte et admortye
au bénéfice dudict vendeur. Et ledict traicté
demeure quitte en toutes chozes, par le moyens
prédictz et pour l'oultreplus de ladicte somme
principalle montant, encore la somme de
soixante livres tournoiz avec lesdicts soixante solz
pour vin, ledict vendeur a recongneu de sa
part le [...] eux et rentes desdicts acquereurs

en or et argent comptant au cours de l'ordonnance et
dont du toult etc et en aquitte et quitte lesdicts acquerreurs
et au moyen de la réception de laquelle somme de
quattre centz livres ainsy baillés audict Anthoine,
pour les causes cy devant dite, il a vollontairement
consigné ladicte Marye Raoult sa femme de
pareille rente de trente livres tournoiz, à elle donnée,
par sondict traicté pour tenir nom et ligne
d'elle et de ses hoirs à prendre et à venir sur tous
ses biens à tel et pareil jour que ce jourd'huy
à condition de son pouvoir affranchir toultefoys etc
par et en payant à ladicte femme, la somme de
trois centz livres tournoiz promettant ledict vendeur
garantir la présente vente aux clauses et charges
cy devant déclarées vers tous etc et tenu
quitte de tout avec rentes et chozes quelconques,
fors de bailler par escript au roy nostredict Sire, le
cas offrant. Et ledict Anthoine Raoult de sa
part prompt garantir tant la délaissance
de ladicte maison, ainsy à luy en gage par ledict son
beau-père, que de ladicte remysion desdictes trente livres tournoiz
de rente aussy vers toutes personnes et à ce
tenir etc, obligé chacun biens etc, en la présence
d'honneste homme Guillaume Bonnissent et Barthelot de la
Planque, bourgeois de Cherbourg, tesmoins qui ont signé etc 
             Landrin                                 Nouaynville

1 : en ancien français, c'est un espace circulaire, une enceinte, mais aussi par extention, une surface.
Par rapport au corps de logis, ce circuit est donc un espace situé à l'arrière, qui sert de cellier mais qui n'est pas encore "doublé" (il y a un toit mais pas de murs ?).
Le chauffepied est probablement une petite cheminée avec un manteau très bas et les jambages très rapprochés : la cheminée a peut-être été prévue à l'étage sur le pignon du corps de logis mais visiblement, il n'y a pas de plancher haut (ou plus si c'est de l'ancien en ruine...).
 

Acte de délaissance du ? septembre 1637
Photos de Fabienne HEUSEY et transcription de Jean-Marc RAOULT
Folio 12 recto, acte dix

« Fut présent honneste homme Berthelot
Delaplancque bourgeois de Cherbourg, lequel tant
pour luy etc stipulant et faisant fort
pour Marye RAOULT sa femme, fille et héritière
en sa partye de deffunct Nicollas RAOULT, vyvant
bourgeois dudict lieu, absente, promesse etc. A vollontairement
vendu, quitté et délaissé affin etc, à honneste homme
Roulland Bedel pour luy et Gabrielle Feronnet
sa femme, bourgeois de ladicte ville, présentement pour eux et
leurs hoirs, toult et telle part ou portion
droictement nomé raisons et actions que, ledict
Delaplancque peult avoir et prestendre à cause de
sadicte femme en vue maison réduitte en mazure,
de fond en comble, sans nulle exeption ny réservation,
assize aux fauxbourgs et franche banlieue de Cherbourg
triège de [cartier] et de la rue ferey telle que
ladicte mazure se contient, jouxte et butte. A ladicte
mazure ledict acquereur ceant à cause du comtien d’ycelle
que d’ung jardin pottager à luy à part etc, sur lequel
ladicte mazure est seante et ladicte rue ferey, le
tout fesant buts et costés et tenu du Roy nostre Père.
Et fut faicte la présente vente par le prix et
somme de trente cinq livres tournoiz pour principal et
soixante solz tournoiz pour vin présentement comptés et payés
par ledict äcquerreur, pour et endict nom, aux mains dudict
vendeur en or et argent comptant au cours de
l’ordonnance, et dont du toult etc promesttre garantir
vers tous etc, et tenir quitte de toutes rente et
[chozes] quel compte etc, fors de bailler par escript
au Roy nostre Père le cas offrant étant
tenu etc, obligé chacun biens etc. Présence honneste
homme Pierre Robin et Thomas [Feu]gère, bourgeois
de Cherbourg, temoins etc qui ont signé etc.
        Landrin                                        Nouaynville


Contrat de rémission du 03 octobre 1637 à Cherbourg,
Photos de Fabienne HEUSEY et transcription de Jean-Marc RAOULT
Folio 13 recto-verso

              Du troisiesme jour dudict moys et an
              à Cherbourg, devant de la Fontaine et Blandin.
Fut present honneste homme Anthoine
Raoult, bourgeois de Cherbourg, et Marye Raoult, sa
femme, à laquelle et cetera ; lesquelz mariez, vollontairement, au
plege et cauption l'ung de l'autre et cetera, insollidité,
et sans ordre de division ny discussion, ont remys,
quitté et delaissé affin et cetera, à Macé Fleury, bourgeois
dudict lieu, à ce present, pour luy et ses hoirs, et en
affranchissant le conquest par luy faict de
maistre Thomas Raoult, pere en loy d'icelluy,

et en ratiffiant lequel le nombre de
dix livres dix solz tournoiz constituez par ledict
contract de vente au benefice desdictz mariez
le vingt1                iesme jour de septembre dernier passé,
devant lesdicts tabellions, recours audict contract.
Et fut faicte ladicte delaissance en optemperant
à la condiction y contenue. Et parce que aussy, ledict
Fleury a presentement payé auxdicts mariez en or et argent
comptant, presence desdicts tabellions et tesmoins soulz nommés,
la somme de cent cinquante livres tournoiz, donc
ilz se sont tenus contentz, payez et satisfaictz.
Et promettent garantir ladicte delaissance vers
tous et contre tous. Et à ce moyen, a ledict Antoine
consigné ladicte sa femme de pareille rente
sur tous ses biens, racquittable par pareille
somme de cent cinquante livres tournoiz. Et à quoy
elle s'est contentez et arrestez, et à ce tenir et cetera.
Présence à ce, Jean Moullin et Martin Moullin Millet,
bourgeois de Cherbourg, tesmoins qui ont signé à la notte et cetera.
                   Landrin                              Delafontaine

1 : le tabellion a laissé la place pour une précision ultérieure, c’était le 27 septembre 1636.


Dans un registre de La Hague...


Registre notarial 5 E 14940 – Tabellionages ruraux de Valognes – Canton de Beaumont – Ecritoire de la Hague – années 1552 à 1616 .
Photos et transcription sur :

http://lesecritoires.free.fr/?1608-expertise-avec-devis-descriptif-et-estimatif-detaille-travaux-de-reparation-d-une-porte-a-cherbourg-07-07-1608

Sur 22 pages, en date du 7 juillet 1608, nous trouvons un marché de travaux avec un devis descriptif, estimatif et détaillé des travaux de réparation d’une porte de la ville de Cherbourg.
Parmi les contractants cités page 313 : "Thomas et Nicollas Raoult, du mestier de charpentiers".
Page 315 : "Thomas et Nicollas Raoult".
Page 333 : signatures "Thomas Raul[...]" et "N. Rault".

Note :
Ils signent avec une belle écriture, ce sont des gens instruits : charpentier, à cette époque, c'est compatible avec le milieu aisé des bourgeois de Cherbourg début 17e (les bourgeois de Cherbourg de cette époque, ont des maisons en ville, et souvent une "double" vie et des terres en "banlieue" (Hague, Val de Saire ou autre selon leurs origines).
Petit rappel : bourgeois de Cherbourg = exempté de certaine taxes dues au roi = ville franche (pour inciter les habitants après-guerre à la reconstruction de la ville).
En échange de ce cadeau du roi, les bourgeois doivent habiter en ville (ce qui ne les empêche pas d'avoir leur femme et leurs enfants à la Hague ou ailleurs), ils doivent également un service de garde pour la garnison du château de la ville.
Pour être nommé bourgeois, il fallait passer devant une commission, y déposer un dossier (mieux valait avoir des enfants déjà baptisés à Cherbourg pour avoir plus de chances d'être accepté, ou avoir un oncle prêtre déjà bourgeois de Cherbourg qui hébergeait le candidat et le soutenait dans sa demande.

Un site incontournable : http://lesecritoires.free.fr/ !